Bangui  va poursuivre les militaires français soupçonnés de viols

 Le ministre de la Justice, Aristide Sokambi, a annoncé mercredi des poursuites contre les militaires français. Le ministre centrafricain de la justice a qualifié d’ »actes très graves » les viols dont les soldats français sont accusés.

La suite après cette publicité

 Sokambi a affirmé qu’il a donné des instructions au procureur de la République pour ouvrir une enquête, puis essayer de prendre les éléments qui sont déjà à la disposition de la justice française. Il a toutefois, déploré que la justice française n’ait pas associé son pays aux investigations en cours en France.

Il a, cependant, insisté sur le fait qu’il ne fallait pas impliquer l’opération « Sangaris » ni la France à ces actes individuels commis par des militaires.

Quatorze soldats français sont mis en cause dans cette affaire.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Voa

 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page