Santé : Burkinabè, interrogez les candidats à la présidentielle !

– Quelles sont vos attentes en matière de santé ?

– Y a-t-il des tares qu’il faut corriger ?

– Quels sont les problèmes urgents à corriger dans les cinq prochaines années ?

Vos questions et suggestions sont attendues

A l’orée de l’élection présidentielle de 2015, marquant le retour à l’ordre démocratique au Burkina après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, les candidats se déclarent et fourbissent leurs arguments. Ils sont convaincus et veulent tous convaincre qu’ils ont la clé aux problèmes des Burkinabè. Mais les connaissent-ils, ces problèmes ?

La suite après cette publicité

Dans son rôle d’interface entre le dirigeant et l’administré, entre le futur dirigeant et le futur administré, Burkina24 a décidé, avant l’heure du lancement officiel de la campagne électorale lors de laquelle les candidats déclineront leur projet de société, de permettre aux Burkinabè d’exposer leurs attentes.

A travers les formidables potentialités qu’offrent aujourd’hui les nouvelles technologies de l’information, votre média vous donne l’opportunité de poser directement vos questions aux candidats à travers une tribune premier du genre : « Questions pour un candidat ».

Tout au long de cette semaine, chaque journée sera consacrée à une thématique qui correspond à l’un des secteurs prioritaires du développement du Burkina. Ce sera alors à vous, chères lectrices et chers lecteurs, de jouer. Posez vos questions.

Les candidats ne seront pas là pour répondre, mais nous osons croire qu’ils liront vos messages afin de les prendre en compte dans les programmes qu’ils déclineront à compter du 19 septembre 2015, date officielle du lancement de la campagne électorale.

Le thème de ce lundi est consacré au secteur de la santé. Chères lectrices et chers lecteurs, à vos claviers ! Et à  bon candidat lecteur, salut !

La Rédaction de Burkina24


Questions de lecteurs

Des lecteurs posent leurs questions aux candidats. Ci-dessus, le Coordonnateur national de l’Association burkinabè de lutte contre le paludisme s’intéresse à cette question précise.

Monsieur le Président,

Le paludisme représente le premier motif de consultation et d’hospitalisation dans nos structures sanitaires. Il est la première cause de décès dans notre pays car y provoquant environ 8000 morts chaque année. Au-delà d’être un problème majeur de santé publique, le paludisme constitue un problème de développement de notre pays, car non seulement, il grève lourdement la facture sanitaire de notre pays, mais aussi et surtout entraîne des baisses considérables de productivité en survenant surtout fortement en saison pluvieuse.

Pour appuyer le ministère de la santé dans la lutte contre cette maladie qui n’est pas une fatalité, des citoyens, convaincus de la nécessité d’une large implication de la population dans la mise en œuvre des stratégies de lutte, ont décidé de créer l’Association Burkinabé de Lutte contre le Paludisme, ABLP.

Dans le cadre de nos actions de plaidoyer, nous avons décidé de vous approcher, en tant que prétendant à la responsabilité suprême de Président du Faso, pour connaître la stratégie que vous comptez mettre en place pour lutter efficacement contre ce fléau qui n’a que trop nui à notre pays alors qu’il peut être vaincu par une volonté politique affichée et des stratégies appropriées.

Nonobstant la politique sanitaire que vous déclinerez dans votre programme, cette démarche nous est inspirée par l’importance du problème comme soulignée plus haut.

Nous vous serons reconnaissant, en dépit de votre calendrier que nous savons fort chargé, de nous recevoir avec la presse pour nous décliner votre réponse ou de nous la faire parvenir par tout autre moyen pour publication, afin que vos électeurs apprécient ce que vous ferez pour eux en matière de lutte contre leur plus grand tueur.

En attendant votre réaction, nous vous remercions par avance pour votre engagement pour la lutte contre le paludisme dans notre pays.

Le Coordonnateur national

                                                                      

Dr M. Joseph SOMDA

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page