Facebook compte alerter ses utilisateurs en cas d’attaque ciblée de la part d’une agence gouvernementale

Le réseau social a décidé de prévenir ses utilisateurs s’il soupçonne que leur compte a été victime d’une intrusion qui serait l’œuvre d’un attaquant travaillant pour un Etat. Cependant, le patron de la sécurité ne dévoile pas ses méthodes et processus pour identifier la « qualité » de l’attaquant et certains spécialistes ont donc un peu de mal à voir la portée réelle de cette décision, qu’ils qualifient de « courageuse ».

La suite après cette publicité

Si Facebook estime que le compte d’un utilisateur est sujet à une attaque par une agence gouvernementale, le réseau lui enverra ce message :

« Please Secure Your Accounts Now
[Name], we believe your Facebook account and your other online accounts may be the target of attacks from state-sponsored actors. Turning on Login Approvals will help keep others from logging Into your Facebook account. Whenever your account is accessed from a new device or browser, we’ll send a security code to your phone so that only you can log in. We recommend you also take steps to secure the accounts you use on other services. Learn more. »

Avec ces messages d’alertes, Facebook se met dans les pas de Google qui a fait de même dès 2012 pour ses comptes Gmail, suspectés d’être compromis par des attaques provenant d’organismes étatiques. Les personnes qui seront soupçonnées d’être espionnées pourront utiliser l’outil « Login Approvals » pour mieux sécuriser leurs comptes.

Selon des analystes du site « linformaticien.com », il est conseillé d’utiliser cette procédure en amont d’un quelconque message provenant du réseau, « Login Approvals » demandant un code spécial à chaque fois qu’une tentative de connexion sur le compte intervient depuis un périphérique ou un navigateur non identifié.

D’autres spécialistes précisent également que le réseau social a mis à disposition de ses utilisateurs depuis juillet 2015, deux nouveaux outils de sécurité : « Security Checkup » qui montre les périphériques utilisés pour accéder au compte ainsi que « Cleanup Tool », un outil développé en collaboration avec « Kaspersky Lab ».

Noufou KINDO

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page