Le gouvernement annonce l’annulation et la reprise des concours entachés de fraude

Le gouvernement de la transition a décidé d’annuler et de reprendre les concours directs de la Fonction publique session 2015 entachés par des fraudes. La décision a été prise en  Conseil des ministres ce 28 octobre 2015.

La suite après cette publicité

Le gouvernement a décidé de tirer la conséquence de la décision de justice rendue le 23 octobre 2015 dans l’affaire de fraude portant sur des concours directs session 2015. C’est ce qu’a expliqué le ministre de la Fonction publique Augustin Loada à la RTB Télé au sortir du Conseil des ministres de ce mercredi.

« Le gouvernement a décidé de tirer les conséquences de cette décision de justice », dit-il. Cela signifie que les concours concernés seront annulés et repris. « Sur le principe, le gouvernement est d’accord que les concours qui sont touchés par les fraudes doivent être annulés et nous avons reçu instruction pour déclencher la préparation de la reprise de ces concours », a détaillé Augustin Loada.

Quels sont les concours concernés et dans quel délai ces concours seront repris ? Le ministre de la Fonction publique donne rendez-vous « dans les jours à venir ». A noter que le gouvernement a autorisé la publication des résultats des concours qui ne sont pas concernés par les fraudes.

Ce sont au total 23 personnes qui ont été reconnues coupables de fraude ou de complicité de fraude sur des concours directs de la Fonction publique. Un comité de jeunes, rassemblant des candidats, avait réclamé l’annulation de ces concours et leur reprise et s’apprêtait à rejeter les résultats s’ils étaient publiés.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

11 commentaires

  1. SVP, Monsieur le Ministre vivement que vous publiez les r?sultats des concours qui ne sont pas entach?s de fraude. Jusqu’? quand les candidats devraient attendre ? Merci de votre sens de l’?coute et toutes nos f?licitations pour le travail de transparence pour les concours de la session 2015.

  2. Merci pour le courage, car nous n’ignorons pas le cout ?lev? de cette reprise. M?me si nous savons que des centaines d’autres fraudeurs sont pass?s entre les mailles du filet. Ne parlons pas aussi des centaines qui sont rentr? dans le concours de l’ENAREF en fraude, on les reconnait ais?ment lorsqu’on entre dans un bureau.

  3. Bravo ! C?est mieux ainsi pour un nouveau Burkina qui veut marcher proprement.

  4. Une date exacte pour ls resultat de ceu qi n son pa concerne par les fraude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page