ADF-RDA: L’AXE DU DEVELOPPEMENT RURAL

1136 0

Slogan : ADF-RDA : Le monde rural, levier de notre développement, reflet de notre espérance!

Message :

L’économie du Burkina Faso est fortement dominée par l’agriculture qui occupe près de 80 % de la population active. Fortement tributaire de la pluviométrie, l’agriculture burkinabé connaît depuis quelques années une baisse de productivité rendant les conditions de vie des populations rurales précaires.

En effet notre secteur agricole connait de nombreux obstacles persistant tels que la vulnérabilité aux facteurs exogènes (effets des changements climatiques), le faible niveau d’équipement et de technicité, d’organisation des producteurs, de financement, d’insuffisance d’infrastructures (routes, énergie, communication), etc.

Alors que le secteur agricole est le fondement de nombreuses économies modernes. A ce propos, Mazoyer (2001) relève que l’histoire des économies occidentales est caractérisée par un progrès technique rapide dans l’agriculture traduisant des gains rapides de productivité. Grâce à une croissance soutenue de la productivité agricole, les pays d’Asie du Sud-Est ont réussi une croissance économique remarquable. En l’espace de deux décennies, l’Indonésie a montré des performances significatives en matière de lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire.

La situation de notre secteur agricole exige pour un mouvement d’ensemble, la mise en place de conditions transversales et synergiques, si nous voulons sortir de la misère, nos braves populations employées dans le secteur rural.

C’est pourquoi l’ADF-RDA, fortement attachée à un développement harmonieux de notre pays, s’engage à construire avec vous, un pays qui rende au monde rural une fierté à la hauteur de sa contribution à notre développement.

Il s’agira de mettre en œuvre une politique volontariste de développement rural.

Il s’agira concrètement d’intensifier les investissements dans les infrastructures et les équipements agricoles, de renforcer les capacités productives de l’agriculture paysanne tout en promouvant rationnellement le développement de l’agrobusiness, de promouvoir et vulgariser les fruits de la recherche agronomique, de facilité l’accès au crédit, etc.

 

« Il s’agira simplement de construire ensemble le renouveau de nos espérances. »

 

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre