Manifestations à Dédougou : « Personne ne sort gagnant » (Simon Compaoré)

Depuis l’Arabie Saoudite où il accompagne le Président du Faso en visite officielle, le ministre de la sécurité intérieure Simon Compaoré a réagi sur les violences qui ont secoué la ville de Dédougou ce 3 mai 2016.

La suite après cette publicité

Lire aussi

Situation à Dédougou : Cri de cœur d’un gendarme blessé lors des attentats du 15 janvier

Burkina24


C’est sur la RTB, ce 4 mai 2016,  que le ministre de la sécurité Simon Compaoré a donné sa lecture sur la situation  à Dédougou. Il a d’abord déploré le décès de Salif Bocoum.

«Hier, dit-il, nous avons reçu l’information qu’il se passait des actes graves  à Dédougou. Nous avons déploré cela. Toute la délégation, à commencer par le Président du Faso et moi en tant que ministre en charge de la sécurité intérieure,  nous avons déploré ces évènements. D’abord la mort de cette personne qui avait été interpellée et gardée  à la gendarmerie et qui a trouvé la mort à l’hôpital».

Simon Compaoré a ensuite déploré les « actes condamnables » qui ont été perpétrés lors des manifestations de protestation des habitants de la ville et a appelé à la retenue :

«(…) Regretter aussi la réaction de certains citoyens de la ville de Dédougou qui se sont livrés à des actes condamnables. Je  n’hésite pas, il faut condamner cela. Quel que soit ce qui s’est passé,  on n’a pas le droit de se faire justice et on doit savoir raison garder. Les gendarmes sont un maillon important des Forces de défense et de sécurité et j’appelle tous ceux qui ont été à la base de ces troubles de cesser  d’agir de cette façon parce que personne ne sort gagnant».

Le ministre de la sécurité intérieure a annoncé qu’il se rendra à Dédougou à son retour. «Lorsque je vais regagner le pays, j’aurai l’occasion d’effectuer une visite pour apporter mon soutien aux gendarmes et visiter la famille du défunt », a-t-il terminé.

Synthèse de Abdou ZOURE

Burkina24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page