Le projet d’or Nordgold à Bouli devrait générer des emplois et améliorer les conditions de vie dans la commune de Bouli

La production à Bouli du projet d’or de la société minière Nordgold cotée en bourse, à environ 90 km au nord de Ouagadougou, devrait démarrer cet été, la construction de la mine ayant débuté au cours du second trimestre 2015. La mine de Bouli devrait ajouter environ 120 000 onces (environ 3 400 kg) chaque année à la production pendant ses dix ans de durée de vie de mine, une part importante de la stratégie de croissance à long terme de Nordgold.

La suite après cette publicité

Avec deux mines d’or déjà en exploitation au Burkina Faso, Taparko et sa principale mine Bissa, Nordgold s’est engagée à faciliter le développement économique et communautaire dans la région. Nordgold adopte une approche de « collaboration » pour travailler avec les communautés dans lesquelles elle opère, et estime que c’est uniquement en collaborant étroitement avec la communauté locale qu’elle peut développer un projet à long terme couronné de succès. La devise de Nordgold est « plus que de l’or », et ses responsabilités envers la communauté locale sont essentielles dans cette approche.

Le projet Bouli a créé environ 600 emplois durant la phase de construction, et le directeur des projets de développement Igor Klimanov estime que 350 emplois permanents seront créés au cours de l’exploitation de la mine.

Les premières estimations de l’ensemble du budget de réinstallation s’élèvent à 11.3 millions de $, ce qui comprend les nouvelles maisons et la construction des infrastructures, les compensations prévues pour les collectivités locales ainsi que les programmes permettant la réhabilitation des moyens de subsistance.

La conscience et la préoccupation de la société pour les besoins de la communauté locale sont une raison intégrante de sa présence dans toutes les régions dans lesquelles elle opère. À travers son programme de réinstallation à Bouli, Nordgold souhaite améliorer à la fois les conditions de vie et les moyens de subsistance des personnes concernées. Des budgets d’un montant de 170 000 et 135 000 $ (dollar) seront respectivement alloué pendant la première et la deuxième année (2016 et 2017) pour le programme de rétablissement des moyens de subsistance.

L’investissement dans les initiatives communautaires de développement d’infrastructures pour l’éducation, la formation et la santé est une priorité pour la société. Nordgold assurera également la construction d’hébergements de bonne qualité et d’infrastructures socioéconomiques, notamment des puits, 4 écoles (avec 6 logements pour enseignant et forage), 4 églises, 6 mosquées, 4 centres communautaires et des 16 moulins multifonctionnels.

Des ressources seront allouées aux personnes travaillant dans les secteurs de l’agriculture et des élevages de bétail. Des intrants et une formation seront également octroyés pour de nouvelles activités génératrices de revenus, telles que la conduite de véhicules, la soudure, la maçonnerie, le tissage et la fabrication de savon. Afin de mener à bien ce programme, des entretiens de groupe focalisés « focus group » ont été réalisés en octobre 2015 afin de cerner les aspirations et attentes des groupes de personnes affectées (groupe des jeunes de 15 à 50 ans, groupements et associations villageois et groupe des personnes vulnérables) à l’égard des activités génératrices de revenus.

Klimanov ajoute : « Nous encourageons et travaillons avec les communautés locales pour tirer avantage des opportunités proposées par nos exploitations minières à travers la région. Il est évident que la mine de Bouli va créer davantage d’emplois, de revenus fiscaux et d’investissement social pour les personnes qui vivent près de la mine, et nous avons hâte de voir l’évolution du succès économique et social de la communauté qui en résultera ».

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page