Paludisme au Burkina : Plus de 10 millions de moustiquaires seront distribuées

Le lancement de la campagne nationale 2016 de distribution gratuite de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA) est prévu du 15 au 18 juillet 2016 à travers le territoire national. Le ministre de la santé était face à la presse ce vendredi 8 juillet 2016 pour l’annoncer à la population et donner la conduite à tenir.

La suite après cette publicité

« Selon les statistiques de 2015, les structures de soins ont enregistré 8 286 463 cas de paludisme dont 450 042 cas graves avec 5 379 décès (…) et (le paludisme constitue) ainsi 25,2% des causes de décès par rapport aux autres pathologies», a annoncé Smaila Ouédraogo, ministre de la santé.

Dans la perspective de lutter contre cette maladie, le ministère en charge de la santé préconise la prévention en organisant pour  la 3e fois une campagne de distribution gratuite de moustiquaires dont le lancement officiel se déroulera le 12 juillet 2016 à Kamboissin dans la région du Centre.

Le programme d’activités prévoit aussi des activités de sensibilisation dans toutes les régions. Des difficultés sont d’ores et déjà décelées et le ministre a bien voulu donner des éclaircissements pour éviter tout désagrément lors des distributions.

Dr Smaïla Ouédraogo, ministre de la santé - © Burkina24
Dr Smaïla Ouédraogo, ministre de la santé – © Burkina24

« A l’issue de la phase de dénombrement, certaines difficultés ont été rapportées. Il s’agit de l’écart important par rapport aux estimations initiales de personnes et de MILDA à distribuer, de l’existence de ménages non dénombrés », explique le ministre.

Il poursuit en précisant que « sur une prévision de 3 167 631 ménages selon les projections démographiques de l’INSD sur la période 2017-2020, 4 183 151 en ont été dénombrés, soit un écart de 1 015 520 ménages en plus. En termes de MILDA, il faut alors 12 805 181 contre 10 552 200 prévues, soit un gap de 2 252 981 MILDA ».

Cependant, il fait remarquer que l’estimation des besoins s’est faite selon les recommandations de l’OMS, à raison d’une moustiquaire pour 2 personnes. Le coût global de cette campagne  2016 est de 22 252 297 212 F CFA, dont près de 97% est financé par le Fonds mondial. 2,87% est supporté par l’USAID et 0,16% par le budget national.

Pour pallier au problème du dénombrement supérieur aux prévisions, le ministre dit avoir défini une stratégie. « Il s’agit de retirer une ou deux moustiquaires sur les tickets ayant droit à au moins 3 MILDA en fonction de l’importance du gap par région. Si le ménage a droit à 5, nous retirons 2. Si le ménage a droit à 6, nous retirons 3. Par contre, ceux qui ont 1 ou 2 recevront normalement leurs moustiquaires ». Les ménages non dénombrés, eux devront attendre la fin du processus avant toute décision.


Voir aussi

Dr Smaïla Ouédraogo: « Nous nous sommes rassurés que les moustiquaires étaient de qualité »

Burkina24


La phase de distribution se déroulera du 15 au 18 juillet 2016. Les personnes sont donc invitées à se rendre sur le site dont le nom est mentionné sur leur ticket pour entrer en possession de leur moustiquaire.

  « Si la personne ne sait pas lire elle peut se faire indiquer pour éviter des attentes longues et le découragement au bout du compte », conseille le ministre.

Revelyn SOME

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page