L’Union africaine veut une place à l’ONU

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabé, a révélé le samedi 24 septembre 2016  que  l’Union africaine travaillerait avec la Russie, la Chine, l’Inde et d’autres pays asiatiques afin de créer une organisation parallèle, si l’ONU ne consentait pas à procéder à des réformes et dont la principale serait de donner à l’Afrique un siège de membre permanent au Conseil de sécurité. Il regrette, par ailleurs, que la question n’ait pas  avancé depuis 20 ans.

La suite après cette publicité

« Il faut reconnaître que chaque pays est membre à part entière de l’ONU soit par une réforme, soit vous y resterez sans nous », s’est adressé Robert Mugabé aux puissances contrôlant de les Nations Unies.

« Seules la Russie et la Chine nous soutiennent, alors que les États-Unis s’y opposent », a-t-il renchéri car estimant qu’il n’y a aucune raison pour que l’Union africaine soit mise à l‘écart de cette instance où seuls cinq pays possèdent le droit de véto.

La réforme du Conseil de sécurité est un point majeur de l’agenda international. L’ancien secrétaire général de l’ONU Kofi Annan milite d’ailleurs en faveur de cette réforme dans laquelle l’Afrique revendique deux sièges de membre permanent.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24                                                                                                            

Source: Africanews

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page