75 ans de grâces : 1 035 prêtres ordonnés depuis 1942

Le Cardinal Paul Zoungrana, le vicaire Zacharie Nikiema  et Joseph Ouédraogo sont les premiers prêtres à être ordonnés au Burkina. C’était en 1942. En 2016, le nombre de prêtres ordonnés est passé à 1 035.  La fraternité sacerdotale du Burkina Faso en communion avec celle du Niger vont jubiler leurs 75 ans de grâces du 03 au 06 mai 2017. Des colloques, des prestations de prêtres, des célébrations eucharistiques sont autant d’activités qu’a annoncées le comité d’organisation du jubilé ce lundi 24 avril 2017 lors d’une conférence de presse.

La suite après cette publicité

 A ce jour, l’Eglise famille compte  1 035  prêtres ordonnés et  268  religieux. Une halte s’impose pour une action de grâce et dresser un bilan des acquis, a avancé l’Abbé Anselme Jonas Zoungrana secrétaire général de la commission épiscopale chargé du clergé au niveau du Burkina et du Niger. « C’est une grande grâce que Dieu donne à toute la nation, à toute l’Eglise universelle », a-t-il poursuivi. La célébration de ce jubilé va se faire autour du thème : « 75 ans de grâces : prêtres du Burkina Faso et du Niger dans la communion, jubilons et avançons au large ».

Les 75 ans de ce jubilé seront marqués essentiellement par un colloque, un moment de réflexion en plus de l’action de grâce. Un autre bien-fondé de cette cérémonie pour le comité de l’organisation est la restitution de la mémoire du sacerdoce par la mise en place d’un musée. Une exposition d’objets des prêtres du sacerdoce sera faite à cette occasion, et permettra aux fidèles de voir ce que les prêtres ont pu apporter à l’église famille et à la nation. Avec un budget prévisionnel de 57 120 000 FCFA, ce jubilé rassemblera au moins 600 prêtres venus des 15 diocèses du Burkina et des deux diocèses du Niger.

La cérémonie d’ouverture officielle aura lieu le jeudi 4 mai 2017 au palais Jean Pierre Guingané. Des messes seront dites dans les paroisses de la ville de Ouagadougou. Une messe à l’intention de tous les prêtres défunts du Burkina sera également dite le vendredi 5 mai à 18h suivie de la veillée de prière à la cathédrale. Et la messe de clôture, la grande célébration eucharistique, sera célébrée au sanctuaire marial de Yagma, le samedi 6 mai 2017 à 8h30.

L’abbé Anselme Zoungrana a lancé un appel aux personnes de bonne volonté à apporter leur contribution pour aider la fraternité pour la réussite de cet évènement.

Irmine KINDA

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page