Burkina : Les activités des koglweogos « interdites » dans le Boulkiemdé et le Sanguié

Le gouvernement burkinabè  a réagi ce 20 mai 2017 sur les affrontements qui ont opposé des habitants de la commune de Ténado à des koglweogos les 18 et 19 mai 2017. Les activités des koglweogos sont interdites dans le Sanguié et le Boulkiemdé jusqu’à nouvel ordre, a décidé l’exécutif burkinabè.

La suite après cette publicité

5 morts et une dizaine de blessés. C’est le bilan que dresse le gouvernement des affrontements qui ont opposé des habitants de  Tialgho avec les koglweogos, selon un communiqué lu à la télévision nationale, dans la soirée du 20 mai 2017. 

L’exécutif burkinabè  a condamné ces violences et a pris une décision concernant précisément les groupes d’auto-défense.  « Toute activité des groupes d’auto-défense koglweogo ou de toute autre dénomination d’auto-défense dans les provinces du Boulkiemdé et du Sanguié est  strictement interdite jusqu’à nouvel ordre », selon le communiqué.

Le ministre en charge de la sécurité Simon Compaoré s’est rendu ce samedi sur les lieux des affrontements. Les Forces de défense et de sécurité ont été chargées d’assurer la protection des biens et des personnes. 

Burkina24


Photo : Des koglweogos, le 27 août 2016 

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page