Burkina : Un vaste programme alimentaire et nutritionnel lancé

Ce 11 juillet 2017 à Ouagadougou, le gouvernement burkinabè et ses partenaires au développement ont procédé au lancement officiel du Programme de renforcement de la résilience des communautés vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les zones septentrionales au Burkina Faso. Le programme, subventionné par l’Union européenne à environ 20 milliards de FCFA, sera mis en œuvre notamment par cinq consortia d’ONG.

La suite après cette publicité

« Accompagnez-nous pour ne plus nous accompagner ! ». Cette assertion du Maire de Matiakoali, rapportée lors de la cérémonie de lancement du programme, en dit long sur la volonté des acteurs de mettre définitivement fin à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

L’Union européenne, à travers le « Trust Fund », entend apporter une solution durable à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans 42 communes du Burkina Faso en décaissant 20 milliards de FCFA. Durant 36 mois, des actions seront menées entre autres dans les domaines de la sécurité alimentaire, l’appui aux jeunes et enfants, l’accès à la santé, l’accès à l’eau potable, la promotion des activités génératrices de revenus.

Le Chef de la Délégation de l’Union européenne, Jean Lamy, a invité les différents acteurs à « être à la hauteur des immenses attentes ». Il s’agit, selon lui, d’enclencher le processus de développement dans les zones éloignées de la Capitale et des centres urbains.

« C’est un programme un peu original. Il y a 15 jours, il y avait un autre programme d’appui qui était plus un programme d’appui à la gouvernance, à la présence de l’Etat. L’Union Européenne soutient les politiques publiques du Burkina Faso dont les politiques publiques de santé, de sécurité alimentaire et de l’agriculture », a expliqué Jean Lamy.

Pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les Régions du Nord, du Sahel, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun…

Des représentants d’organismes internationaux, des ministères de l’administration territoriale, de la santé, de l’économie, de la solidarité nationale, de l’agriculture et une trentaine de maires étaient présents lors du lancement officiel du Programme de renforcement de la résilience des communautés vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les zones septentrionales au Burkina Faso.

Le lancement dudit programme a été également marqué par l’inscription de messages sur le « mur d’or ». Pour le ministre de l’administration territoriale représenté par son directeur de cabinet, Bruce Emmanuel Sawadogo, « la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle doit guider nos actions ».

Pour rappel, le programme est financé par le Fonds Fiduciaire d’Urgence de l’Union européenne. Il ambitionne de renforcer la résilience des communautés, des ménages et des individus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les Régions du Nord, du Sahel, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun.

Ce programme sera mis en œuvre par cinq consortia d’ONG nationales et internationales (LVIA, OXFAM, Terres des Hommes, Handicap International, Action Contre La Faim) en partenariat avec une trentaine d’autres ONG, les Communes et services techniques décentralisés des zones frontalières les plus touchées par cette instabilité.

Noufou KINDO

Ismène KPEDJO (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Le programme de recherche de la securité alimentaire ainsi lancé est à saluer.mais le pays a enregistré depuis belle lurette tout une panoplie de programme de ce genre.les bilans sont toujours presenté avec MENTION SUFFISANT mais le mal demeure et semble s’empiré.alors la question aussi pertinante est de savoir si ces fonds toujour alloués sont utilisés suivant les objectifs fixés?des faux bilans sont-ils pas presentés just pour encourager les donateurs?mieux encore,pourquoi produire des choses pour vendre au lieu de produire ceux dont on a besoin pour une independance et securité alimentaires?Thomas Sankara a eu l’auto-suffisance en quatre ans sont l’aide de quelqu’un!
    J’en appelle aux autorités,que ce fond soit utilisé coe il se doit et ne plus prendre quelque photos aujouté a de l’ancre pour tromper ceux qui nous prètent ce fond,que des politiques agricoles objectives soient elaborées et mises en oeuvre parer a ce mal et que tous nous ayons cela comme objectif COMMUN.
    Merci

  2. Ne nous exposez pas si vilement vos carences ou votre SERVITUDE en évoquant une quelconque lutte contre quelle insécurité alimentaire : pour qui? pas pour vous, ni pour les populations africaines, puisque votre rôle, celui de valets locaux est tout simplement d’implémenter les programmes qui vous sont DICTES par vos maîtres occidentaux sur le dos des africains dont ils ont fait des esclaves à travers: les cultures dites de RENTE CAFE CACAO COTON ARACHIDE etc. et que sais-je encore; cette stratégie fonctionne grâce à votre rôle des gardes chiourmes, de contre maîtres qui veillent à l’exécution de ces programmes (OMD etc).
    Tant que vous faites les vils et fidèles serviteurs pour asservir les peuples africains en veillant à ces basses manoeuvres, il ne sera point question de sécurité alimentaire.
    Oui, l’Afrique avant toute pénétration extérieure vivait dans une sécurité alimentaire à nulle part pareille; l’occident découvre une Afrique trop RICHE, trop belle pour les NOIRS; ils décident d’utiliser depuis lors les VALETS LOCAUX qui, de tous les temps sont recrutés justement dans cette gamme des APATRIDES AFRICAINS, de ces médiocres enfants de l’Afrique qui n’ont jamais pu comprendre que la force des autres peuples qui sont venus d’ailleurs ne réside que dans LEUR NATIONALISME AIGU A SE PROTEGER; à ne jamais livrer un des leurs même quand celui ci est de la pire espèce pour l’HUMANITE et pour les NOIRS surtout.
    Reveillezvous pour comprendre qu’il faut arrêter de prendre les dignes fils de ce continent pour des eternels à tromper par DES VALETS LOCAUX à travers des propos et des comportements d’aucune dignité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page