Pagne du 8-Mars 2018 : Le cri de cœur des acteurs

3607 3

La commémoration de la journée internationale de la femme c’est pour bientôt. Un comité ad ‘hoc a rencontré le ministre en charge du commerce, Stéphane Sanou, pour défendre le port du pagne tissé.

A l’orée du 8-Mars 2018 et suite à la reproduction des pagnes hors des frontières, un comité ad ‘hoc pour la promotion du Faso Dan Fani au Burkina Faso a rencontré le ministre en charge du commerce ce lundi 29 janvier 2018 à Ouagadougou.

Il s’agit d’un regroupement d’acteurs des différentes branches du secteur notamment la filature, la teinture, le tissage, l’ennoblissement, les créateurs de mode, la couture, les centres de formation et les promoteurs de salon.

Concernant le 8 mars 2018, suite à un communiqué du ministère en charge de la femme donnant le monopole à un groupe de 6 femmes pour l’importation de deux modèles de pagnes imprimés, les acteurs de la filière coton se sont indignés. «Cette décision a plongé les acteurs de la chaîne de valeur du pagne en FDF dans la consternation », a laissé entendre le comité ad‘hoc pour la promotion du FDF. Désiré Ouédraogo, expert en textile, a ajouté que le scénario de 2017 autour du pagne du 8-Mars se répète encore en 2018.

A l’écouter, le FDF est le seul produit burkinabè non alimentaire qui est transformé localement de A à Z et qui se retrouve sur les continents. Pour lui, le gouvernement fait la promotion du pagne tissé, mais pour la célébration du 8-Mars, il adopte des tissus importés. Les acteurs de la chaîne de valeur du pagne du 8-Mars ont lancé un cri de cœur au ministre en charge du commerce.

Stéphane Sanou, saluant la démarche de ses visiteurs,  a d’abord fait savoir que le Burkina Faso est leader en Afrique avec 700 000 tonnes de production par an avec une transformation de -5%.

Quant à l’objet de leur visite, il a expliqué que le  motif ainsi que le thème est protégé. « En dehors de ce que le ministère de la promotion de la femme a autorisé, personne ne peut commercialiser ces pagnes. Tous ceux qui ne respectent pas seront saisis», a-t-il lancé.  Stéphane Sanou a conclu que le message sera transmis à la hiérarchie.

Le Premier ministère avait pris un arrêté datant du 29 novembre 2017 pour la promotion et la valorisation du Faso Dan Fani (FDF). Il invite désormais les autorités politiques de l’Etat burkinabè à se vêtir en Faso Dan Fani lors des cérémonies officielles.  Le FDF est ainsi devenu le pagne officiel des grandes manifestations au Burkina Faso.

Lire également : » Burkina : Les autorités encouragées à porter le Faso Dan Fani » 

Par ailleurs, les festivités marquant l’indépendance du Burkina, le SIAO, la Journée internationale de la femme, le forum national des femmes, le FESPACO, la SNC,  la Journée nationale du paysan, le SITHO et les foires agro-sylvo pastorales, sont, entre autres, les événements officiels où le port du pagne traditionnel est recommandé.

Le ministre recevant le message des acteurs pour la promotion du Faso Dan Fani au Burkina Faso

 En rappel, les chaines de  valeur du pagne du 8-Mars ont engrangé de nombreux résultats. En 2016, ce sont 5 000 balles de fils vendus à hauteur de 450 millions de FCFA, 385 500 pagnes produits et vendus à 2,5 milliards de FCFA.

Jules César KABORE

Burkina 24                  

There are 3 comments

  1. Ceux qui parlent de démocratie pour justifier l’importation de pagnes étrangers, vraiment, vous ne savez pas qu’une démocratie qui est toujours dépendante de l’étranger n’est pas une démocratie?? Pour le seul jour de l’année où l’on peut soutenir la filière du pagne tissé 100% burkinabè en interdisant les pagnes importés, vous criez démocratie han! Tous les autres jours de l’année vous enrichissez les chinetocs et autres producteurs de pagnes étrangers et cela ne vous suffit pas, j’ai honte de vous car vous n’êtes pas patriotes, c’est grave. Une démocratie dépendante financièrement, économiquement de l’occident et de l’Asie est une démocratie bananière.

  2. Nous sommes dans un pays de droit. Ou est notre sens de liberté ? Chacun doit consommer selon sa bourse. On ne doit pas imposer quoi que soit aux citoyens.

  3. nous sommes en démocratie et chaque consommateur et libre de faire le choix selon sa bourse le FDF qui coute 2fois plus chers que le pagne imprimé.on ne peut pas oublier tout le monde a consommer ce que l’on ne pas acheter.ce qui est sur il yaura les consommateurs du FDF et ceux du pagne imprimé qui coute 5000 et6000

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

An 14 de la CENSAD sans Kadhafi

Publié par - 27 février 2012 0
Le ministre de la Coopération régionale, Vincent Zakané, a présidé aujourd’hui 27 février, prenez votre souffle, l’ouverture de la réunion…

Note: Your password will be generated automatically and sent to your email address.

Forgot Your Password?

Enter your email address and we'll send you a link you can use to pick a new password.