Burkina : Un homme violé à Kaya

Un homme a été violé par un conducteur de tricycle le 12 février 2018 à Kaya, de surcroît dans une mosquée. C’est une information rapportée par nos confrères de L’Observateur Paalga, dans sa livraison du vendredi 23 février 2018.

La suite après cette publicité

« S’agit-il d’un homosexuel ? A-t-il agi sous l’emprise de stupéfiants ? Est-il victime d’un mauvais sort ? L’accusé souffre-t-il d’une maladie mentale ? », un tas de questions que se pose L’Obs.

En tout cas, citant des témoins, le journal informe qu’un homme a été victime de viol dans une mosquée à Kaya. Incroyable mais vrai !

Le journal précise que le voyageur violé est originaire d’une localité d’éleveurs de la région du Centre-Nord frontalière de celle du Sahel. L’homme était en transit. Il partait vers la région du Sahel. L’escale de Kaya semble être la pire de sa vie.

La victime ne posséderait pas de pièce d’identité, mais voulait dormir à la gare routière de Kaya. Un conducteur de taxi-moto l’a informé que les Koglweogo vérifient chaque nuit l’identité des occupants du lieu. Et que les personnes ne possédant pas de pièces sont arrêtées et verbalisées.

Selon les faits rapportés, le conducteur de tricycle a proposé un endroit « plus sûr » au voyageur qui n’a pas hésité un instant. L’homme l’a alors conduit dans une mosquée de la ville pour qu’il soit à l’abri des Koglweogo.

Tard dans la nuit, le conducteur, à l’aide d’une arme blanche, fait irruption dans la mosquée. Il a intimé le voyageur à avoir des rapports homosexuels avec lui à l’intérieur du lieu de culte. Le voyageur s’est après enfui pour rejoindre la gare routière où il a raconté sa mésaventure aux Koglweogo.

Des éléments du groupe d’autodéfense ont pu identifier et interpeller le conducteur de tricycle. L’accusé aurait reconnu les faits. Il a d’abord été présenté au Procureur du Tribunal de Grande Instance de Kaya. Il croupit actuellement dans les geôles de la Maison d’arrêt et de correction de ladite ville.

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

7 commentaires

  1. Quelle abomination.De tels actes ne se voyaient pas au Burkina mais depuis que des individus cyniques (les homosexuels) font apparition sur notre territoire et que la loi en est tacite nous ne seront plus épargnés.Que justice soit faite.

  2. Je vous assure que cet type est très malade pas dans une mosquée il pouvait l’invité ou quelque part d’autres faite des analyse sur ce dernier

  3. Il faut qu’il sert d’exemple pour que de telles abominations ne ceux reproduisent plus au Faso

  4. Bonjour.
    Très triste en effet, une adolescente violée, un homme violé…comme quoi, ça n’arrive pas qu’aux autres. Ouvrons l’oeil chers amis et ne tolérons en aucune façon ces pratiques indignes d’un être humain. Que la justice soit faite, que les coupables soient punis de manière très sévères de sorte qu’ils aient la marque de la criminalité de la honte et arrêtons de cacher leur identité.

  5. Incroyable. Ce dernier est soit un malade mental soit un adepte de la magie noire.

  6. Cet dernier indigne d’etre un burkinabe merite qu’on lui coupe impitoyablement sa vilaine tete de merde!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page