Brésil: Plus de 2 milliards de F CFA dérobés dans un avion

Un vol spectaculaire a été perpétré ce dimanche 4 mars 2018 au soir dans le terminal de fret de l’aéroport de Viracopos, à Campinas, Brésil.  L’habilité des malfrats et la célérité de l’opération ont surpris l’opinion. Jusqu’au lendemain, c’est-à-dire, au lundi 05 mars, les autorités n’avaient toujours encore élucidé cette affaire dont le préjudice s’élève à 5 millions de dollars soit un peu plus de 2 milliards de F CFA.

La suite après cette publicité

La police fédérale brésilienne dans un communiqué a rapporté que les faits se sont produits dans le terminal de fret de l’aéroport de Viracopos, à Campinas, Brésil, où les malfrats s’y sont introduits à bord d’un pick-up frappé des autocollants du logo de l’entreprise en charge de la sécurité de la piste d’atterrissage.

Leur cible étant un gros porteur de la compagnie allemande Lufthansa en provenance de l’aéroport international de Guarulhos, à Sao Paulo en destination pour Zurich en Suisse.  Il faisait une escale à Viracopos, le plus grand terminal de fret du Brésil.

À en croire la presse brésilienne, l’argent désormais entre les mains des gangsters était sous la responsabilité de l’entreprise de transport de fonds Brinks, chargée d’assurer son transfert. Au nombre de cinq, ces hommes armés ont fait irruption sur la piste et ont menacé les agents de sécurité avant de s’emparer de la cargaison de 5 millions de dollars, soit un peu plus de 2,5 milliards de F CFA, en seulement six minutes maximum.

Aucune victime n’a été déplorée, a communiqué l »aéroport.

Cette dernière scène confirme le recrudescence de vols de cargaisons au Brésil. À l’instar des compagnies aériennes, les poids-lourds n’en sont pas épargnés.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                    Burkina24

Source: BBC Afrique

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page