Mali : Un soldat burkinabè tué dans l’attaque d’un camp de la MINUSMA

1375 0

Le camp de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali) et de l’opération Barkhane a été la cible d’une attaque dans l’après-midi du 14 avril 2018 à Tombouctou au Mali. Un Casque bleu a été tué, un Burkinabè, le caporal Ibrahim Yamwéogo. 13 autres ont été blessés, dont 6 Burkinabè.

C’est une attaque complexe, associant tirs de roquettes, échanges de tirs et véhicule-suicide (des terroristes étaient déguisés en Casques bleus, des deux véhicules utilisés, l’un était aux couleurs des forces armées maliennes et second portait l’inscription des Nations Unies) a frappé le camp de la MINUSMA et de l’opération Barkhane à Tombouctou au Mali dans l’après-midi du 14 avril 2018.

Un Casque bleu, un Burkinabè, le caporal Ibrahim Yamwéogo, a été tué et plusieurs autres blessés, dont 6 Burkinabè, annonce le ministre burkinabè des affaires étrangères.

« Que repose en paix le Caporal Burkinabè Ibrahim Yamwéogo, casque bleu tué samedi dans l’attaque contre les camps de la MINUSMA  et de Barkhane à Tombouctou au Mali. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés de cette attaque barbare« , a écrit le Chef de l’Etat burkinabè sur son compte Twitter.

La MINUSMA a perdu 161 Casques bleus depuis son déploiement en 2013 au Mali.

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *