RAF : Retour à Bruxelles en 2019 après le « baptême de feu » au Burkina Faso

890 0

Le président Nana Akufo Addo, le vice-président de la banque mondiale pour l’Afrique, la ministre Rosine Coulibaly, le journaliste Alain Foka, l’homme d’affaires Apollinaire Compaoré, le startuper Flavien Kouatcha et l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan décédé le 18 août dernier sont les noms procurés par les jurys formés constitués pour décider de quel Africain de par ses actions propulse l’Afrique sur la scène mondiale et trace les sillons du développement et amène les autres à changer leurs regards sur le continent.

Plus tôt ce vendredi, « exceptionnellement », le président du Ghana, Nana Akufo Addo, considéré comme « un modèle pour de nombreux Africains et une source d’inspiration » est fait locataire du Jubilee House, du nom de la présidence. Le choix du jury cadre ainsi avec les attentes et la vision de l’équipe du Rebranding Africa Forum. « Nous du Rebranding Africa Forum, nous sommes des Afro-optimistes. Nous parlons de l’Afrique positive. Nous racontons l’Afrique. Nous voulons la sublimer », dira Paule Renée Etogo, déléguée générale du RAF.

Les médias jouant un rôle prépondérant dans le regard que porte le monde sur le continent africain, et l’objectif affiché par le Rebranding Africa Forum étant celui de repositionner, sans masquer les reculs, l’image de l’Afrique, il a été institué un Media Leadership Rebranding Africa Award pour récompenser un acteur du domaine qui se sera illustré par ses actions en faveur du continent.

Le trophée a été décerné cette année au journaliste Alain Foka qui anime les magazines Archives d’Afrique et Le débat Africain sur RFI depuis vingt et cinq ans. « Je m’étais fait la promesse de raconter l’histoire du continent du point de vue pour une fois du gibier, a confié le lauréat. Jusque-là, l’histoire de la chasse était racontée par le chasseur. Avec toujours le meilleur rôle. J’ai eu la frustration au début de ne lire dans les livres d’histoire que des maquisards et des terroristes ».

Il a sa petite idée sur le comment inverser la tendance. Ses recommandations, il les a adressées en premier à ses confrères présents dans la salle.  C’est à eux « d’arrêter de faire que ce soit les autres qui font notre histoire et qui parlent notre actualité », de même qu’« arrêter d’attendre » que ce soit les médias étrangers qui le fassent parce que « le contribuable (de ces pays) ne paie pas ses impôts pour qu’on dise du bien » des Africains et de l’Afrique.

Son compatriote Flavien Kouatcha, de l’entreprise Save our agriculture avec son projet aquaquonie, un type d’agriculture fermée qui consiste à elever du poisson et se servir des excréments de ce poisson comme engrais fertilisant pour cultiver des légumes a remporté le prix de l’Innovation Rebranding Africa Award.

Le Business leadership Rebranding Africa Award a été attribué à l’homme d’affaires Apollinaire Compaoré, « L’enfant de Koassa devenu milliardaire » (titre par Ecodufaso en juillet 2015), PDG du Groupe Planor Afrique présent dans les télécoms, les assurances et la distribution et qui vient de mettre sous son escarcelle Wendkouni Bank International.

Le Development Champion Rebranding Africa Award qui récompense un acteur majeur pour son leadership, sa vision et son action exceptionnelle en faveur du développement du continent africain est décerné à Makhtar Diop économiste et homme politique sénégalais, qui a exercé les fonctions de ministre de l’Économie et des Finances dans le second gouvernement de Moustapha Niasse, sous la présidence d’Abdoulaye Wade. Il est vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures depuis le 1er juillet 2018.

« A travers ma personne, c’est un hommage qui est rendu aux femmes qui se battent pour réaliser leur rêve », a commenté la ministre burkinabè de l’économie, des finances et du développement Hadizatou Rosine Coulibaly. Elle est la lauréate du Empowering WomenRebranding Africa Award, trophée qui est attribué à une femme impliquée dans la mise en œuvre de projets en faveur de l’émergence et du développement.

Elle dédie son trophée également au docteur Denis Mukwege « cet homme qui en RDC donne un peu de dignité aux femmes victimes de viol pendant les conflits » et qui partage désormais le prix Nobel de la paix avec une victime, l’Irakienne Nadia Murad, survivante du génocide des Yazidi.

« Lorsque ce matin j’écoutais encore la radio et que j’entendais que c’est le docteur Mukwenge, l’homme qui répare les femmes qui a été prix Nobel de la paix, j’ai été très fière parce qu’on se dit que lorsque on veut vous empêcher d’avancer, il y aura toujours des gens pour se battre pour que vous réalisez vos rêves ».

 

C’est à titre posthume que recevra Kofi Annan, ancien secrétaire général des nations unies le Lifetime Achievement Rebranding Africa Award. Le Ghanéen décédé le 18 août dernier a eu droit à des funérailles nationales avant d’être inhumé au cimetière militaire de la capitale Accra. « Aujourd’hui par défaut, je suis ici, a commenté l’ambassadeur du Ghana au Burkina avant d’ajouter : déjà au Ghana, les gens sont en train de nommer leur enfant Kofi Annan. Si vous avez une fille, et que vous ne savez pas comment l’appeler, donner lui simplement le prénom Annette ».

« Parce que c’est mieux de reculer pour mieux sauter », argumente la déléguée générale du Rebranding Africa Forum, rendez-vous est pris pour les 4 et 5 octobre à Bruxelles pour échanger autour des « Enjeux socio-économiques de l’exploitation minière en Afrique » après le « le baptême de feu » au Burkina Faso.

Oui KOETA

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Oui Koeta

Je pense que 'la vitalité d'un pays se mesure (en partie) à celle de ses journalistes'. Merci de participer à cela à travers vos retours de lectrices et lecteurs. I believe that 'the vitality of a country is meseared (in part) by that of its journalists'. Thank you for being part of the adventure by giving feedback.

Article du même genre