Insécurité au Burkina : Un cross pour maintenir le moral des FDS

Le Comité des supporters de l’AS Police a organisé le samedi 27 octobre 2018, la deuxième édition de son cross d’union et de rentrée sportive. Cette année et eu égard au problème sécuritaire que traverse le Burkina Faso, la course pédestre a été un cadre pour encourager et maintenir le moral des Forces de défense et de sécurité.  

La suite après cette publicité

« Maintenir la cohésion, l’énergie physique et le moral au sein des personnels militaires et paramilitaires et encourager le dialogue avec la population à travers le sport dans un contexte d’insécurité ». C’est sous cette thématique que le Comité des supporters de l’AS police a organisé le 27 octobre 2018, sa deuxième édition de son cross d’union et de rentrée sportive.

Le Commissaire divisionnaire de police, Pierre Bassinga, représentant le directeur général de la Police nationale, a salué l’initiative. « Le contexte fait que cette activité est d’une grande importance. C’est une occasion pour renforcer nos liens », a-t-il indiqué. Les corps militaires et paramilitaires ont massivement répondu à l’appel pour cette course pédestre matinale sur un circuit de près de 4 kilomètres.

Le président des supporters de l’AS Police, Ollo Aimé Palé
  L’assistant Ollo Aimé Palé, le président des supporters de l’AS Police,

Le circuit allant de l’Ecole nationale de la police à l’Avenue Zombré en passant par le boulevard de l’Entente, la station totale de Gounghin a été vite bouclé avec environ plus de 700 participants. Le retour au point de départ pour une séance d’aérobic, a été exécuté sous une musique dansante suivie d’une séance d’étirement et de relaxation.

Le président du Comité de supporteur de l’AS police, l’Assistant Ollo Aimé Palé a vivement remercié toutes les corporations qui ont contribué à marquer d’une pierre blanche cette activité. « C’est la preuve que l’activité valait la peine d’être menée », relève-t-­il. Pour l’assistant de police, dans ce contexte d’insécurité, le sport est un facteur de cohésion des forces de l’ordre et permet d’avoir un corps sain dans un esprit sain.

Le cross d’union et de rentrée sportive était placé sous la présidence du ministre de la sécurité, Clément Sawadogo et le parrainage du directeur général de la police nationale.

Jules César KABORE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page