Brama Traoré, coach des U23 : « Nous avons notre sort entre nos mains »

510 0

Le match nul (1-1) contre le Mena du Niger le vendredi 16 novembre 2018 en match préliminaire des éliminatoires de la CAN U23 n’arrange pas les Etalons qui sont obligés de faire le jeu et s’imposer et dans le pire des cas faire un match nul avec plus de deux buts à Niamey. Pour l’entraîneur, cela est possible même s’il reconnait les faiblesses de son équipe à domicile.

Qualification toujours possible : « C’est un nul compromettant. Nous sommes en football. Ils ont tout donné ici. Le match retour aura lieu dans quatre jours. La phase de récupération va compter beaucoup. Nous pensons que nous avons notre sort dans nos mains et nous voulons nous qualifier pour Egypte 2019 ».

Analyse du match : « Nous avons eu beaucoup d’occasion. Nous savons su transporter le ballon de la zone de relance à la zone de finition. Nous avons pêché par maladresse. Dire que ça n’a pas marché, c’est trop dire. Les enfants vont se remettre en cause parce que ce n’est pas facile pour les jeunes de jouer  à Ouaga parce que le public est exigeant avec eux. En première période, ils se sont précipités, on a pris un penalty. Il fallait corriger en deuxième période. On l’a fait. On avait le match. Quand une équipe se déplace, elle peut jouer pour vous faire déjouer. On a pensé que c’est une équipe des centres de formation mais nous avons vu du kick and rush (…) c’est normal. Au retour nous aussi, nous aurons notre plan ».

Sur l’adversaire : « Nous avons vu une très bonne équipe du Niger, très conquérante, très engagée. Nous aussi nous pouvons être engagés de la même façon. Le retour dira qui de nous deux sera qualifié ».

Propos recueillis par Boukari OUÉDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre