Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales : Bruno Dipama installé

403 0

Le jeudi 29 novembre 2018, le conseil des ministres procédait à la nomination d’un nouveau directeur général du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales, en la personne de Bruno Dipama. Ce vendredi 28 décembre 2018 à Ouagadougou, il a été officiellement installé dans ses fonctions par le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD), Siméon Sawadogo.

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales a été institué depuis le 21 décembre 2004 par la loi portant code général des collectivités territoriales. Selon le ministre en charge de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo, ce Fonds est très important pour le développement du Burkina Faso.

« C’est un Fonds qui accompagne les collectivités territoriales dans leur investissement structurant pour le développement des différentes localités. En moyenne par an, 6 milliards de FCFA sont inscrits sur la ligne des investissements du Fonds permanent au profit des collectivités territoriales. De 2011 à 2017, plus de 900 projets portés par les collectivités territoriales ont été réalisés par le Fonds permanent », a-t-il ajouté.

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales a désormais un nouveau directeur général en la personne de Bruno Dipama. Il a été officiellement installé dans ses fonctions ce dernier vendredi de l’année 2018. Bruno Dipama a expliqué que le Fonds a pour mission principale d’accompagner les collectivités territoriales dans leur effort d’investissement mais également de concourir aux renforcements de capacités.

Pour lui, le développement commence par la base. «  En attendant de faire immersion dans les dossiers, ce que je peux dire c’est que le gouvernement et l’ensemble des collectivités territoriales du Burkina Faso placent un espoir dans cet instrument pour financer les efforts de développement au niveau des collectivités territoriales », a-t-il laissé entendre concernant ses projets pour le département.

Issaka Ouédraogo, directeur général sortant du Fonds, s’est réjoui des deux ans passés à la tête de la structure et d’avoir travaillé à la maintenir malgré les difficultés.

Jules César KABORE

Burkina 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre