Aristide Bancé : «Je marque deux buts, c’est bon pour l’équipe »

Aristide Bancé pressenti au Horoya (Guinée) : « Je vais donner le meilleur, comme à l’ASEC »

1037 0

L’international burkinabè Aristide Bancé, en rééducation après une longue blessure qui l’a éloigné des terrains depuis près de cinq mois, est en Guinée-Conakry pour des discussions avec le Horoya Athlétique Club. Il est qualifié pour les phases de groupe de la Ligue des Champions d’Afrique. Le Burkinabè a confirmé les négociations avec le club guinéen au cours d’un entretien accordé à la chaîne de télé CIS TV en marge d’un match de championnat auquel a assisté l’attaquant.

Des discussions avec le Horoya

 « La première fois, j’étais là. C’est mon entraîneur Paul Put qui avec mon ami Mbaye Touré qui m’avait appelé pour suivre le match de la sélection nationale. Cette fois ci, c’est un peu différent. Quand je suis arrivé ici, il y a le club de Horoya qui m’a approché. On a eu une discussion. Maintenant, c’est très avancé parce qu’en Égypte, mon équipe Al Masry qui a accepté de discuter. Donc, je suis en Guinée pour deux jours pour voir si tout va bien se passer ».

Sa disponibilité

« C’est une bonne équipe et je suis prêt. Il y a Mandela qui est là que je connais depuis la sélection du Burkina qui m’a bien parlé de cette équipe. Il y a également Lingani qui est là. C’est une équipe très ambitieuse avec un président qui met beaucoup de moyens aussi pour aller loin. Je pense qu’en Afrique, c’est une équipe très ambitieuse. Je vais venir ici pour donner le meilleur de moi-même comme je l’ai fait à l’ASEC d’Abidjan. Je suis prêt. C’est pourquoi je suis là. Je suis là pour deux jours, j’espère que tout va bien se passer ».

Son état de santé 

 « Maintenant ça va. Tout se passe bien. J’ai commencé à courir. J’ai commencé à taper dans le ballon. Il me reste encore deux semaines de préparation et ensuite, je pourrai reprendre la compétition ».

Son intégration 

 « J’ai joué un peu partout. Il ne faut pas négliger un championnat. Avec l’expérience que j’ai, c’est possible ici de faire un bon championnat ».

Sa Popularité 

 « C’est le travail. Quand vous vous battez sur le terrain, il y a des fans qui viennent te regarder, tu dois tout faire pour donner le meilleur de toi-même. C’est ce que j’ai toujours fait. Au Burkina Faso, peut-être que c’est ce qui fait que je suis toujours là. Je pense que ça va être pareil. Mon souhait est que tout se passe bien ».

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre