Ministère de l’agriculture : Jacob Ouédraogo cède sa place  à son « petit frère » Salifou Ouédraogo

Le nouveau ministre de l’agriculture et de l’aménagement hydro-agricole Salifou Ouédraogo a officiellement pris fonction ce lundi 28 janvier 2019.

La suite après cette publicité

Après trois ans passés à la tête du département de l’agriculture, Jacob Ouédraogo  passe le témoin à son « petit frère » Salifou Ouédraogo. Cette cérémonie de passation de charges a été l’occasion pour le ministre sortant de faire le bilan de ses trois années à la tête du ministère.

« Depuis 2016, le ministère avec l’appui des différents collaborateurs a pu atteindre le niveau d’aménagement appréciable dans chacun des principaux domaines que sont les aménagements hydro-agricoles et l’irrigation, la prévention des crises alimentaires et nutritionnelles, l’économie agricole et la sécurité foncière et de la formation professionnelle. Nos efforts ont permis notamment l’aménagement de 14 000 hectares de basfonds et 5 000  hectares de périmètres irrigués », a soutenu le ministre sortant Jacob Ouédraogo.

C’est alors « satisfait » de son passage à la tête du département que le ministre cède la place à son successeur. Le désormais ancien ministre de l’agriculture a terminé son mot par des conseils à l’égard de son « petit frère » pour la réussite de son mandat.

Spécialiste en gestion des projets de développement durable et de sécurité alimentaire, Salifou Ouédraogo s’installe sur le fauteuil de ministre de l’agriculture en  « homme d’expérience». Il  dit « être conscient des défis » à relever pour un rayonnement du monde rural.

« Aussi difficiles qu’ils soient, ces défis ne sont pas insurmontables. En attendant de recevoir les orientations du Premier ministre, il est important pour moi de rappeler les chantiers qui méritent notre attention. Il s’agit de la mécanisation de notre agriculture, une accentuation de l’utilisation mesurée des intrants agricoles, l’amélioration de l’accès aux financements. Notre vision d’une économie agricole dynamique est basée sur une agriculture familiale performante »,  a expliqué le ministre de l’agriculture, Salifou Ouédraogo.

Tout en félicitant son prédécesseur pour le « travail effectué » à la tête du ministère, le nouveau ministre invite ses collaborateurs à cultiver la ponctualité, la transparence, l’intégrité et le leadership.

Salifou Ouédraogo est détenteur d’un Master en Administration des Entreprises (MAE) de l’Institut  d’administration  des Entreprises (IAE) de Poitiers France et d’un Diplôme d’Étude Supérieur en Administration et Gestion des Organisations (DESAG) au CESAG de Dakar. Il est aussi ingénieur de développement rural et a occupé des postes de responsabilité comme expert chargé de recherche action et développement au Projet de Développement Agricole du Centre Régional de Promotion Agropastorale du Centre-Ouest (CRPA-CO) du Ministère de l’Agriculture et de l’Élevage, Expert chargé d’appui conseil pour l’intégration de la sécurité alimentaire dans l’amélioration de la qualité de l’éducation au Programme Conjoint Aide et Action/Action Aide Internationale Burkina Faso.

Salifou Ouédraogo était jusqu’à sa nomination le Directeur des Opérations Afrique de SOS SAHEL International France, couvrant 11 pays sahéliens (du Sénégal à Djibouti) d’Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page