Ouagadougou : Les travailleurs des boulangeries menacent

La Fédération nationale des boulangers et pâtissiers du Burkina, section du Kadiogo, devant la presse ce 27 juin 2019, déplore la non application de la convention collective sectorielle de  2017  par des patrons des boulangeries pâtisseries et confiseries et menace d’aller en grève. 

La suite après cette publicité

« Bas salaires, licenciement abusifs, fermeture abusives des sociétés de boulangeries et pâtisseries, absence de visite médicale annuelle, non-respect du paiement des heures supplémentaires, non déclaration à la Caisse nationale de sécurité sociale, refus d’autorisation d’absence etc. », telles sont les difficultés recensées par la fédération nationale de boulangeries pâtisseries du Burkina section Kadiogo, lors de leur tournée dans 60 boulangeries de la place section Kadiogo.

« Des soixante boulangeries pâtisseries et confiseries visitées (…), ce sont 7 seulement qui font des efforts pour respecter la convention collective sectorielle», explique le secrétaire général de la section Kadiogo, Antoine Kaboré.

La fédération exige  l’application effective de la convention collective sectorielle signée en février 2017, avec un rappel de salaire  et l’extension de ladite convention.

« On peut s’attendre à un arrêt de travail. Nous nous réservons de faire cela, mais si on n’a pas eu gain de cause on peut s’attendre à un arrêt de travail dans les jours à venir », souligne Antoine Kaboré.

Irmine KINDA

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page