6e édition des JCFA : Aï Keïta Yara entre joie et déception

Comme à chaque édition des Journées Cinématographiques de la Femme Africaine de l’image, (JCFA), les femmes cinéastes qui se réunissent pour l’occasion rendent visite à l’une des leurs. Cette année, l’honneur est revenu à l’actrice Aï Keïta Yara de recevoir ses collègues. Cependant, elle est quelque peu déçue.

La suite après cette publicité

Découvrez les raisons dans la vidéo

Aï Keïta Yara en 35 ans de carrière de comédienne, a joué dans plusieurs films dont « Sarraounia » de Med Hondo (1986), puis « Mamy Wata » de Mustapha Diop (1989), « Les Etrangers » de Mamadou Djim Kola (1992), « Haramuya » de Drissa Touré (1995), « L’Epopée des Mossi » d’Adama Traoré, « Sida dans la cité« , série télé réalisée par Franck Amblard (1996), « Messages de femmesMessages pour Beijing » de Martine Ilboudo Condé, « Tourbillon » de Pierre Yaméogo 1998) et « Tasuma, le feu » de Daniel Sanou Kollo (2003), « La team des belles rebelles » de Boubacar Diallo.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page