Côte d’Ivoire : Accusé d’être le baron de la drogue, Hamed Bakayoko va porter plainte

 Cette affaire délicate fait bouger les réseaux sociaux depuis quarante-huit heures. Une enquête menée par le site d’investigation VICE accable à travers une série de cinq (5) articles le Ministre d’Etat ivoirien, Ministre de la Défense Hamed Bakayoko qu’elle a identifié comme étant le baron du trafic de drogue en Côte d’Ivoire. Ces conclusions avaient été livrées dans des articles publiés en anglais le 20 janvier 2020 dans le Premium Times et sur le site Vice.Fr, et dont les 3 premiers éléments ont été diffusés depuis fin mai 2020. Le Ministre d’Etat Hamed Bakayoko, dont la réaction était attendue, a annoncé dans un communiqué sur son compte Twitter qu’il allait porter plainte.

La suite après cette publicité

La “prétendue enquête de deux journalistes” va “à l’encontre de mes principes de vie et sont de nature à jeter le discrédit sur mon pays (…). Au regard de ces insinuations extrêmement graves et diffamatoires, j’ai décidé de porter plainte”, a fait savoir dans un communiqué disponible sur les réseaux sociaux l’homme en charge de la défense nationale ivoirienne lourdement accusé par les deux journalistes d’investigations de renom le Nigérian Nicholas Ibekwe et le Belge Daan Bauwens.

A en croire ces derniers, cette enquête avait eu lieu de 2018 à 2019 et visait comme objectif à cerner  tous les contours des réseaux du trafic de drogue, la corruption et autres trafics illicites en Afrique de l’Ouest.

La Côte d’Ivoire devant le Sénégal serait donc devenu la plaque tournante du trafic de drogue en Afrique de l’Ouest avec comme parrain le Ministre Hamed Bakayoko qui s’en défend au travers de sa note : « Dans mes charges de ministre de la Sécurité en Côte d’Ivoire pendant plus de sept ans et celles actuelles de la Défense, les résultats obtenus dans la lutte contre la drogue sont mondialement reconnus. Ces actions se sont soldées par de nombreuses arrestations, saisies et démantèlements de réseaux mafieux… En Côte d’Ivoire, dans mon pays, ma réputation est faite, elle est pure et sans tache, n’en déplaise aux aigris et aux conspirateurs », conclut-il.

Les journalistes ont, par ailleurs, fait mention d’un puissant Nigérian, un certain « John » officiellement incarcéré à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) pour trafic de drogue mais en réalité en liberté et très actif grâce à son réseau de grossistes, détaillants et distributeurs qui opèrent sous la bienveillante protection du Ministre de la Défense Hamed Bakayoko à qui il reverserait de consistantes commissions.

Le proche du Président ivoirien, Alassane Ouattara n’a toutefois pas précisé la juridiction devant laquelle sa plainte devrait être déposée.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page