Liban : Le Directeur général  de Mégamonde échappe à l’explosion de Beyrouth

 Le 04 Août 2020 a eu lieu une forte explosion au Liban au port Berouth. Au moins 149 morts et 5 000 blessés sont à déplorer. Le Directeur général de la société burkinabè Mégamonde, Nasser Basma, qui était avec sa famille dans un quartier situé entre Beyrouth Est et Beyrouth Ouest, a échappé à l’explosion.  

La suite après cette publicité

L’homme d’affaires Nasser Basma en séjour dans son pays d’origine depuis trois semaines a qualifié ce qu’il a vécu ce 04 Août d’un « mini-Hiroshima », aux confrères de Aujourd’hui au Faso.

Venu déjeuner avec sa famille au quartier Down-Town situé entre Beyrouth Est et Beyrouth Ouest, ils ont quitté les lieux une heure avant le drame. « Nous avons fini de manger et avons décidé d’aller après faire du sport, dans un coin qui se situait au sous-sol. Il était environ 17h. Et c’est une heure après que l’explosion a eu lieu. Nous avons eu de la chance. Là où on était, on n’a pas été touché, car on avait quitté l’épicentre de l’explosion », explique celui qui l’a échappé belle.

Le nitrate d’ammonium est la cause de l’explosion. Nasser Basma affirme que c’est un bateau en provenance du Mozambique qui l’a transporté, qui avait comme destination l’Ukraine et qui est tombé en panne en 2014. Il a donc accosté au port de Beyrouth avec le nitrate d’ammonium.

Après moult tracasseries, le bateau a finalement coulé, mais les 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium ont été enlevées et entreposées au quartier Doze.

Pendant 6 ans, le stock a fait l’objet de discussions, et personne n’a pu en prendre possession. Et c’est ainsi que le 4 août 2020 est survenue l’explosion. « A ce jour, il y a des enquêtes en cours. C’est vrai que le directeur de la douane a saisi la justice, mais il n’a pas saisi le bon juge, il a saisi un juge qui n’était pas compétent en la matière. Il a écrit à un juge, mais il aurait fallu qu’il s’adresse au ministère de la Défense. En réalité, le directeur de la douane cherchait un acquéreur pour vendre le nitrate, il cherchait un client. Le directeur de la douane voulait faire du business. Il y a eu négligence pendant 6 ans, et maintenant chacun veut mettre la faute sur l’autre », a soutenu le Directeur général de Mégamonde.

Les destructions à Beyrouth sont déjà estimées à une dizaine de milliards de dollars. La communauté internationale a déjà annoncé son aide au Liban.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page