Sixième grand prix cycliste CDJS/CEDEAO : La surprise Vincent Mouni

La sixième édition du grand prix cycliste du Centre de Développement de la Jeunesse et des Sports de la CEDEAO (​CDJS/CEDEAO) s’est disputée le dimanche 30 mai 2021 sur l’Avenue Charles de Gaulle de Ouagadougou. Cette compétition, remportée par l’équipe de l’Association des jeunes cyclistes de Koudougou (AJCK) a réservé un résultat inattendu.

La suite après cette publicité
Mouni Vincent est arrivé en solo lors de sa première victoire. Il est un espoir du cyclisme burkinabè

L’émotion était grande sur l’Avenue Charles de Gaulle de Ouagadougou à l’arrivée du grand Prix cycliste Centre de Développement de la Jeunesse et des Sports de la CEDEAO (CDJS/CEDEAO). La raison, la victoire de Vincent Mouni qu’aucun amoureux de la petite reine n’aurait pu deviner. Le jeune coureur de l’Association des jeunes cyclistes de Koudougou (AJCK) s’est imposé en solo en parcourant les 127,500 km (soit 4,5km réalisé en trente tours) en 3h14min10s soit une vitesse moyenne de 39,399km/h.

En 2019, ce jeune coureur disputait le championnat B. Il lui a fallu sa deuxième année en première division pour s’imposer devant des ténors comme Mathias Sorgho, champion 2017, Abdoul Aziz Nikièma, maillot jaune du Tour du Faso 2013, Salfo Bikienga, champion du Burkina 2019, Moukaila Rawendé,  etc.

Prise de risque réussi

Il y a eu plusieurs tentatives d’échappées lors de ce grand prix.  Après 97,750km, soit 23 tours de pistes, un premier groupe d’échappée creuse un écart de 35 secondes. Mais, à cinq tours de l’arrivée ce groupe d’échappée a du mal à se comprendre. Ils sont vite rattrapés par le peloton mené par Abdoul Aziz Nikièma. Mais, Vincent Mouni tente le coup et tente une échappée. Pas inquiets, les ténors commettent l’erreur de le laisser prendre de l’avance.

Francis Chuks Njoaguani, le directeur du CDJS/CEDEAO a salué la performance des coureurs

A deux tours, Abdoul Aziz Nikièma décide d’attaquer pour annuler l’échappée et tenter une victoire groupée. Mathias Sorgho, coéquipier de Vincent Mouni, reste à l’affût. Mais ils ne peuvent rien contre la témérité de Mouni Vincent qui prend le large et franchit  seul la ligne d’arrivée. La surprise est grande et le  champion est porté puis raccompagné par les supporters qui saluent son courage et son audace sur le circuit de l’Avenue Charles de Gaulle de Ouagadougou.

Un travail d’équipe

Mathias Sorgho, ne peut s’empêcher de le prendre dans ses bras. Sa première victoire. « Je suis content. Je remercie toute l’équipe qui m’a accompagné pour cette victoire », lâche Mouni, la voix remplie d’émotion.

Les meilleurs de cette course ont été récompensés

« On s’est bien préparé. En deux semaines, nous remportons deux trophées. Nous n’avons pas un bon sprinteur. Donc, toutes nos victoires nous tentons des échappées pour s’imposer », explique le président par intérim de l’AJCK Aymar Zongo.

Ce grand prix CDJS/CEDEAO réussit bien à l’AJCK qui a remporté quatre des six éditions de cette compétition. « Pour une course qui a fait 39 km/h, c’est largement satisfaisant », a analysé  Francis Chuks Njoaguani pour qui, le sport est un facteur d’intégration.

Le président de la Ligue du centre Souleymane Soré a salué la mobilisation et la qualité de la course. « C’est mon premier mandat. C’est ma première course. Vous avez vu comment le public est sorti. C’est très appréciable. On a vu la moyenne que les coureurs ont réalisée malgré la chaleur. On est satisfait », a dit Souleymane Soré. Plusieurs autres compétitions sont prévues attendant le championnat national.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page