Burkina Faso : « Alliance Pharma », la nouvelle application Android pour rapprocher le produit de santé du client

La Star up « Nonga SARL » a mis à la disposition des pharmacies du Burkina Faso, une application dénommée « Alliance Pharma », ce vendredi 16 juillet 2021. Cette nouvelle offre Android est une application qui va permettre aux officines d’approcher les produits pharmaceutiques aux clients, en mettant en liaison les différentes pharmacies de la ville.

La suite après cette publicité

Après la phase pilote basée sur 50 officines à Ouagadougou, c’est finalement ce vendredi 16 juillet 2021, que l’application «  Alliance Pharma », a été officiellement mise sur le marché pharmaceutique.

«  Alliance Pharma » est une application Android qui permet à une pharmacie de contacter une ou plusieurs pharmacies en un clic afin de rechercher et trouver un produit de santé pour un patient en besoin. Elle repose sur une technologie qui permet à une officine d’appeler plusieurs pharmacies en même temps pour rechercher un produit pharmaceutique.

« Elle a beaucoup d’avantages cette application, on l’a même découvert pendant la phase pilote. Elle va permettre de réduire les distances des patients, de savoir la liste des produits disponibles, aux pharmaciens de pouvoir structurer leur stock», a déclaré le Dr Laopan Paré, représentant des pharmacies, ayant participé à la phase pilote.

L’application proprement dite comporte des options de base qui sont le volet requête et celui de la demande. Une option permet aussi de voir la liste des demandes, avec une liste de pharmacies, qui ont le produit. Les réponses des requêtes sont automatiquement reçues, avec la géolocalisation de la pharmacie. 

Selon Dr Namsigba Kaleb Ghislain Kapioko, chef du projet, ces paramètres permettront de répondre en temps réel à la requête du patient, si disponible. « Le nombre de pharmacies que l’on veut demander dépend de nous-mêmes. Il faut dire que la pratique existait, mais là, la particularité c’est qu’on peut simultanément toucher le nombre de pharmacies que l’on veut », a-t-il expliqué. 


A entendre la représentante du ministre en charge de la santé, Dr Liliane Gounabou, cette offre est essentielle pour leur secteur, en ce sens que dans un monde en perpétuel mouvement, ces genres d’initiatives technologiques sont essentielles pour la bonne marche de la santé.  « Au nom du ministre, je lance un appel à toutes les officines qui n’ont pas encore adhéré à le faire, pour la symbiose de toutes les pharmacies du Burkina », a-t-elle souhaité. 


Il faut rappeler que cette offre lancée précède la phase pilote initiée depuis le 25 mars 2021, sur un échantillon de 50 pharmacies de la ville de Ouagadougou. En 4 mois d’essai, cette phase pilote a enregistré 170.000 appels, et plus de 15.000 demandeurs. Ainsi le chef du projet a, tout en indiquant que cette forte demande est la raison de ce lancement, déclaré que des actions sont mises en place, pour l’élargissement de la liste des officines enregistrées.

Abdoul Gani Barry

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page