Komsilga : Le conseil municipal rend compte de sa gestion

Le conseil municipal de la commune rurale de Komsilga a organisé ses journées de redevabilité dans six villages. Ce samedi 24 juillet 2021, les conseillers étaient dans les villages de Kamsaon-Tenga et de Kienfangué.

La suite après cette publicité

A sept mois de la fin du mandat du conseil municipal, les populations de la commune rurale de Komsilga ont été témoin du bilan de leur gestion. Pour cette dernière année, le conseil municipal a décidé d’innover en subdivisant sa circonscription en six zones comportant chacune six villages. La clôture des journées de redevabilité s’est achevée dans les villages de Kamsaon-Tenga et de Kienfangué ce samedi 24 juillet 2021.

La population de Komsilga à l’écoute du conseil municipal

Tour à tour, les conseillers de Kamsaon-Tenga, de Boulbi, de Sabtoana, de Garghin, Tingandogo et de Ponsomtinga ont exposé le bilan des réalisations dans leur localité et présenter des doléances.

Il s’agit, entre autres, des réalisations socio-éducatives et économiques, des centres de santé, de la formation aux activités génératrices de revenus, l’électrification, l’adduction d’eau potable, la voirie.

Le maire de la commune de Komsilga, Issouf Nikiéma, a indiqué que depuis les cinq ans, les investissements tournent autour de quatre milliards de FCFA avec le budget communal et l’accompagnement des partenaires.

« Nous avons fait beaucoup mais la population demande encore plus »

A la suite de l’exposé du conseil municipal, la parole a été donnée à la population d’exposer des doléances non relevées par les conseillers. A bâtons rompus, les populations ont posé des demandes pour l’amélioration de leurs cadre et condition de vie. Il s’agit essentiellement de la question des lotissements et sanitaires.

«Nous avons fait beaucoup mais la population demande encore plus. Nous avons noté les préoccupations, mais malheureusement notre mandat tire vers la fin. Il nous reste une seule session. Mais néanmoins, nous allons essayer de résoudre certaines préoccupations exposées pour les 36 villages », a souligné le président du conseil municipal de Komsilga.

Issouf Nikiéma, Le maire de la commune de Komsilga,
Issouf Nikiéma, maire de la commune de Komsilga

Concernant le lotissement, il a promis de travailler en collaboration avec les différents ministères pour une probable autorisation. « Nous avons toujours de l’espace. Nous attendons l’autorisation du ministère pour procéder au lotissement », a clamé le député maire de Komsilga.

Le premier adjoint au maire, Ali Ouédraogo, a rappelé qu’au début de leur mandat en 2016, la commune disposait d’un budget autour de 300 millions de FCFA. Mais aujourd’hui la mairie dispose d’un budget de 1,1 milliard de FCFA.

Eli Zongo, député et conseiller dans la commune de Komsilga, a affirmé être satisfait du bilan de la redevabilité. Il a signifié que le conseil municipal regroupe plus de cinq partis politiques mais que malgré la diversité, l’entente existe entre les conseillers.

Jules César KABORE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page