Côte d’Ivoire : Vers une autre modification de la Constitution

Côte d’Ivoire – Dans les prochains jours, les députés ivoiriens seront appelés à apporter des amendements à la loi fondamentale ivoirienne. Ces modifications impliquent, notamment de nouvelles conditions pour l’exercice de la fonction présidentielle.

La suite après cette publicité

« A l’ouverture de la session parlementaire d’avril 2022, un texte de loi d’origine parlementaire portant modification des conditions d’éligibilité à la présidence de la république avec limitation de l’âge à 75 ans et visite médicale, sera sur la table des députés. Il sera clairement affirmé dans ce texte qu’en Côte d’Ivoire, l’âge de la retraite politique est fixé à 75 ans plus un jour », a indiqué l’honorable Assalé Tiémoko, député de Tiassale (Sud).

Le député ivoirien ajoute, par ailleurs, que cette limitation sera étendue à toutes les fonctions électives et aux fonctions à la tête de toutes les institutions de la République de Côte d’Ivoire. Les conseils d’administration des sociétés publiques en sont concernés.

Ce texte devrait être voté par les deux chambres réunies du parlement à savoir l’Assemblée nationale et le Sénat. S’il arrivait qu’il soit adopté, ce texte soulèvera de façon certaine des ondes de chocs dans la classe politique ivoirienne dont une frange estime déjà qu’il s’agit d’une manœuvre pour exclure des leaders dont Laurent Gbagbo, 76 ans, et Henri Konan Bédié, 87 ans, en vue de la course à la présidence de la République en 2025.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page