Burkina Faso : « Djiguifa Dji » promet 120 postes d’eau autonomes pour les populations

Le Ministre de l’eau et de l’assainissement, Ousmane Nacro, a procédé au lancement du Projet d’urgence de réalisation d’ouvrages d’Approvisionnement en eau potable « Djiguifa Dji » le 22 octobre 2021 à Bobo-Dioulasso. Cette initiative du gouvernement vise l’amélioration de l’accès à l’eau potable aux populations des zones périphériques à travers la réalisation de 120 Postes d’eau autonomes (PEA) dans les 13 régions du Burkina Faso.

La suite après cette publicité

C’est une armada d’autorités et de populations majoritairement féminines qui ont accueilli « Djiguifa Dji », le Projet d’urgence de réalisation d’ouvrages d’approvisionnement en eau potable qui veut faciliter l’accès à « l’or bleu » aux populations des quartiers périphériques ou « non loties » dans les 13 régions du Burkina Faso.

Financé par les recettes de la CFE

Selon le Ministre de l’eau et de l’assainissement, Ousmane Nacro, « Djiguifa Dji » sera matérialisé par la réalisation de 120 Postes d’eau autonomes (PEA) dans les 13 régions du Burkina Faso. Il permettra également de sécuriser cinq barrages des risques de ruptures et de mener des études de restauration de ce type d’infrastructures.

Lancement de « Diguifa Dji »
Lancement de « Diguifa Dji »

Cette initiative du gouvernement a été financée par le budget de l’Etat grâce aux recettes issues des taxes de la Contribution financière en matière d’eau (CFE) à hauteur de plus de 5 milliards de francs CFA à travers les cinq Agences de l’eau. Les travaux seront réalisés par 20 entreprises avec la Maitrise d’ouvrage délégué de l’Agence d’exécution des travaux eau et équipement rural (AGETEER).

14 forages pour les Hauts-Bassins

La région des Hauts-Bassins aura une part de 14 PEA. Notamment le lot 5 dont les travaux sont lancés ce jour. « Non seulement nous voulons qu’il y ait de l’eau dans les bornes fontaines, mais que vous ayez aussi, de l’eau qui proviendra des forages qui seront reliés à quelques bornes fontaines autour de l’ouvrage », explique le ministre.

Un besoin réel

Un ouvrage qui aux dires du 1er adjoint au maire de l’Arrondissement 4 Mathieu Sanon répond à « un besoin réel ». D’où sa promesse de ne ménager aucun effort pour lui assurer une gestion rationnelle. « Des actions fortes seront engagées avec votre accompagnement et celui de vos services techniques afin de garantir l’exploitation durable des ouvrages qui seront réalisés », assure-t-il.

Des bornes fontaines supplémentaires pour Kua

A la fin de ces travaux (prévue dans trois mois) attribués à l’entreprise SAT sous le contrôle du groupement du bureau GERTEC AC3E, l’Arrondissement 4 de la ville de Bobo-Dioulasso devait recevoir initialement, deux bornes fontaines.

Mais le ministre ayant engagé le Directeur général de l’Office nationale de l’eau et de l’assainissement (ONEA) Fréderic François Kaboré, a eu la promesse de la livraison de deux autres bornes fontaines en guise de « bonus » pour répondre au cri de cœur du chef du village de Kua.

Encadré

Caractéristiques de l’ouvrage

Le système est composé de cinq parties qui comprennent un forage, un château d’eau, (initialement) et deux bornes fontaines. Il sera alimenté par un champ solaire et renforcé par un local technique dans lequel seront installés le système d’assainissement.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page