Procès Sankara : « J’ai peur pour ma sécurité » (Elysée Yamba Ilboudo)

L’accusé Elysée Yamba Ilboudo a reconnu, ce 27 octobre 2021, à la barre, avoir vu Gilbert Diendéré dans la cour du Conseil de l’Entente le jour de l’assassinat de Thomas Sankara et ses 12 compagnons.

La suite après cette publicité

Sur insistance du juge, il répond : « Pourquoi vous m’attaquez avec cette question ? C’est moi qui avais dit, c’est fini », a-t-il lâché au Juge. Soldat de 1re classe et chauffeur de la sécurité de Blaise Compaoré au moment des faits, Elysée Yamba Ilboudo fait partie des huit commandos qui ont attaqué le Conseil de l’entente.

Il a révélé que chacun des huit commandos étaient armés de PA et de Kalachnikov. Il a également ajouté qu’il y avait des armes lourdes comme les FM et les RPJ 7 dans le coffre du véhicule qu’il a conduit au Conseil.

Mais l’accusé nie avoir personnellement tiré car dit-il : « C’est au retour, au domicile du Président Blaise Compaoré que j’ai trouvé mon arme derrière la chaise du véhicule ».

Elysée Yamba Ilboudo a, par ailleurs, reconnu avoir son pistolet sur lui au moment des faits sans l’avoir utilisé ni sorti de la voiture. Aussi, avoue-t-il, les armes lourdes FM et RPJ 7 n’ont pas été également utilisées.

Procès Thomas Sankara Justice

Cependant, le prévenu dit avoir peur pour sa sécurité : « Voilà pourquoi je ne veux pas beaucoup parler… Oui ! J’ai peur pour ma sécurité car j’ai des enfants (six enfants, Ndlr) et je veux vivre libre comme les autres… Je n’arrive pas vraiment à dormir ».

Les avocats des parties civiles ont tenu à féliciter l’accusé d’être le seul depuis l’instruction du dossier à s’ouvrir aux questions et reconnaître ouvertement sa participation dans les événements. Mais jusque-là, Elysée Yamba Ilboudo dit avoir exécuté des ordres (trois ordres) de son chef militaire Hyacinthe Kafando : Conduire le véhicule, rester dans la voiture au moment des tirs et sortir pour éteindre le feu sur les rideaux provoqués par les tirs.

En activant la défense d’Elysée Yamba Ilboudo, son avocate maître Éliane Kaboré a demandé une expertise psychiatrique pour analyser l’état de santé psychique de son client. Elle relève des incohérences dans les propos de son client qui a subi une évacuation en France suite à un accident en 1989 et qui avait « traumatisé » Elysée Yamba Ilboudo.

Ces différents oublis peuvent être liés à ce vieil accident, selon Me Éliane Kaboré. Les autres parties prenantes du procès se sont opposées à cette requête qu’elles qualifient de « stratégie de défense ».

Il faut noter qu’à maintes reprises lorsque l’on posait la question à l’accusé s’il se rappelle avoir dit au Juge d’instruction avoir vu Gilbert Diendéré au Conseil de l’entente au moment des faits, il répondait : « Je ne me rappelle pas » ou « J’ai oublié ».

L’accusé lui-même a plaidé coupable, mais son avocate plaide non coupable, estimant que son client n’a pas compris la question du juge. « Il n’a pas fait CP1« , a réagi l’avocate et de s’adresser à son client : « Est-ce que tu as tiré sur Sankara et ses compagnons ?« . Elysée répond « non« . A Me Éliane Kaboré de conclure : « Donc il plaide non coupable« .

Après les débats, l’audience a été suspendue pour permettre au Tribunal de statuer sur la recevabilité de la requête autorisant l’expertise psychiatrique sur Elysée Yamba Ilboudo. Finalement, la requête de l’avocate d’Elysée Yamba Ilboudo sur cette expertise a été rejetée par le Tribunal.

La requête a été jugée « injustifiée ». L’interrogatoire de l’accusé s’est poursuivi à la reprise de l’audience avec notamment les réactions d’autres avocats de la défense dont les témoignages d’Elysée chargent leurs clients.

Ces derniers s’appuient sur la position de l’avocate d’Elysée Yamba Ilboudo qui prétend que son client souffrirait « d’insanités mentales ». Les débats étaient houleux au point que le président du tribunal était obligé d’intervenir. L’audience a été suspendue et reprend demain 28 octobre 2021, cette fois avec Sawadogo Idrissa, militaire à la retraite et Caporal en service au SNEC au moment des faits.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page