Chine : La construction de gratte-ciels trop hauts désormais très limitée

Pékin veut contrôler la sécurité mais aussi l’apparence de ses joyaux architecturaux. Alors, la construction d’immeubles de plus de 150 mètres de hauts sera désormais très limitée dans les villes chinoises de plus de 3 millions d’habitants. 

La suite après cette publicité

Les autorités chinoises veulent imposer des règles aux constructions urbaines. Le gouvernement chinois a annoncé que la construction de gratte-ciel de plus de 150 mètres sera désormais strictement limitée dans les villes de plus de 3 millions d’habitants. Pour construire un immeuble de plus de 150 mètres, les promoteurs immobiliers devront dorénavant demander une exemption.

A noter que la Chine abrite la moitié des dix plus grandes tours du monde. La plus haute du pays, la Shanghai Tower, s’élève à 632 mètres et occupe la deuxième place du podium mondial, derrière la Burj Khalifa de Dubaï et ses 828 mètres.

La Chine veut ainsi contrôler la sécurité de ses joyaux architecturaux. En effet, en mai 2021, une tour de 300 mètres de la ville de Shenzhen s’est mystérieusement mise à trembler, alors que la météo était bonne et qu’aucun séisme ne secouait la ville. La cause, un léger vent mais aussi la présence de voies ferrées en sous-terrain et le changement de températures. Des centaines de personnes étaient sorties de la tour, en panique, et le bâtiment avait été fermé.

Egalement, le gouvernement a reconnu des problèmes écologiques que posaient ces immeubles surdimensionnés. Le ministère du Logement et du Développement urbain et rural dit en effet vouloir que les villes contrôlent plus strictement l’impact écologique de ces constructions.

En plus de la sécurité, le gouvernement chinois veut contrôler l’apparence de ses joyaux architecturaux.  

En avril 2021, le gouvernement a interdit l’architecture jugée « moche », à la faveur de bâtiments « convenables, économiques, verts et beaux » et l’interdiction des bâtiments « plagiés » ou « copiés » sur d’autres. 

Source : Les Echos

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page