Ouaga : Un camion chargé d’environ 4.000 cartons de canettes renversé

Un camion chargé de canettes de boissons alcoolisées s’est renversé dans la nuit du mardi 7 décembre 2021 à Ouagadougou. Aucune perte en vie humaine n’est à déplorer.

La suite après cette publicité

Il est 23h55 lorsque nous arrivons sur les lieux, au quartier Dagnoën à quelques mètres des feux tricolores vers l’association AMPO. Une foule fortement mobilisée faisait son marché. Pour certains, c’était pour satisfaire leur curiosité, d’autres attendent de trouver une bifurcation pour continuer leur chemin car la voie était barricadée. Pendant ce temps, figurait un troisième clan qui était au four et à moulin pour réparer le drame.

En effet, un camion lourdement chargé de canettes a terminé sa course dans les encablures des feux tricolores au niveau de l’association AMPO menant au rond-point de Wem-Tenga. Selon des riverains, c’est en voulant tourner que le camion a déraillé.


Selon un transitaire qui était chargé de l’opération, le camion en question avait quitté le service de douane avec pour destination le magasin pour être déchargé. Faute de panne, le véhicule n’a pas supporté le poids et s’est écroulé. Il ajoute qu’il y avait « environ 4000 cartons de canettes » dans le camion.

Alertées par les riverains, les polices nationale et municipale se sont dépêchées sur les lieux pour un constat. « Ce sont des dégâts mineurs. Ce sont les boutiques et hangars à côté qui ont été touchés. On attend de déplacer le camion pour juger l’ampleur des dégâts », a éclairci un agent de police.

« Plus de peur que de mal », s’est réjouit Jean Paul Moné, maire de l’arrondissement 5 de Ouagadougou, qui pense que cet incident interpelle tout un chacun sur les chargements et les occupations de domaines.

« On enregistre pas de blessés, on enregistre pas de victimes collatérales, donc nous disons Dieu merci. Mais cela nous interpelle, aussi bien sur les chargements, aussi bien sur les occupations des domaines, qu’à tout moment ça peut être un danger fatal, donc nous sommes tous interpellés », a lancé le maire de l’arrondissement 5 de Ouagadougou.

00h 37 quand nous quittons les lieux, la population ne faisait que s’accroître. Deux autres camions sont venus en dépannage et les cartons qui n’étaient pas encore abîmés étaient chargés dans ces camions.

Sié Frédéric KAMBOU 

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page