CAN 2021 : Les supporters des Etalons confiants, malgré tout !

La 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) doit débuter ce 9 janvier 2022 au Cameroun. A quelques heures du coup d’envoi de la compétition qui opposera le Cameroun, pays organisateur, au Burkina Faso, des supporters à Ouagadougou sont de tout cœur avec l’équipe de Kamou Malo.

La suite après cette publicité

Après une participation que l’on peut qualifier d’exceptionnelle lors des éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022, les Étalons doivent une fois de plus s’illustrer dans la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui débute ce dimanche 9 janvier 2022 au Stade d’Olembé au Cameroun.

Les Étalons se disent prêts pour remporter ce match. Leurs supporters à Ouagadougou se disent également optimistes quant au succès sans faille de cette équipe que d’ailleurs beaucoup ont qualifié « d’équipe de jeunes exceptionnels ».  

Il est 11h 30 minutes lorsque nous démarrons pour échanger avec des supporters dans la ville de Ouagadougou. Dans le quartier Paglayiri, nous sommes allés à la rencontre de Jean Moussa Sorgho, un jeune styliste passionné du football.

Chez Jean, l’optimisme est au rendez-vous. En effet, il dit être confiant du succès sans faille de l’équipe au regard des prestations qu’ont proposées les jeunes lors des éliminatoires de la coupe du monde.  «  On n’a même pas peur un peu même. Les Étalons que moi j’ai vus avec ces jeunes comme Tapsoba et Sangaré et tous, d’ailleurs, je pense qu’on n’a rien à craindre », lance-t-il tout confiant.

                  Jean Moussa Sorgho

A propos du match d’ouverture qui opposera les Étalons au pays organisateur, le jeune styliste dit ne rien craindre car, ajoute-t-il, « le Cameroun, hormis le fait qu’ils sont pays organisateur, il ne sont pas aussi tranchants. On a vu leur parcours, on peut dire qu’ils ne sont pas aussi dangereux même si l’arrivée de Samuel Eto’o à la tête de la fédération peut peser, mais on va les gagner malgré ça. Moi en tout cas, je pronostique 2-1 pour le Burkina Faso »

Au quartier Larlé, à 12h, nous stationnons devant un grain de thé où des jeunes à longueur de journée font des débats d’actualité. Nous faisons mine de participer à un débat qui opposait CR7 à Lionel Messi…

Les avis de ces jeunes sont également partagés entre assurance et confiance quant au parcours des Étalons, à l’image de Abdoul Aziz Derra, un jeune de la trentaine, qui soutient d’ailleurs que la coupe reviendra au Faso, vaille que vaille.

« Sur l’application 1xbet, je voyais la côte des Étalons monter jusqu’à 6. C’est des foutaises, il vont perdre de l’argent. Actuellement, je prévois miser mes 10 000F sur la victoire des Étalons. Cette année-là, les Étalons reviendront avec cette coupe. Après le match d’ouverture, vous allez voir que beaucoup vont commencer à miser sur notre équipe, je suis convaincu », soutient-il.

Abdoul Aziz Derra

Dans le quartier Nagrin un peu plus loin, Lassani Kaboré, âgé de la soixantaine a préféré jouer la carte de la méfiance, car pour lui, l’équipe est dynamique mais « manque d’expérience ». Cependant, il souhaite que cette équipe soit à l’image de celle de l’année 2013.

« Quand vous regardez l’équipe, ce sont des jeunes et d’autres sont à leur première CAN. Si les habitués font le travail d’épauler les jeunes, je pense qu’il y aura grandes choses à tirer de cette équipe », insiste Lassani.

Au-delà de cet aspect, il dit avoir confiance à cette génération montante parce que, selon ses propos, « même si ces jeunes ne nous épatent pas à cette édition, je suis sûr que cette génération sera celle qui remportera une CAN pour le Burkina Faso ». 

Photo illustrative des supporters des Étalons

Le match d’ouverture est prévu pour ce dimanche 9 janvier 2022 à partir de 16h. A la veille de ce grand rendez-vous sportif, Edmond Tapsoba, Dango Ouattara, Oula Abass Traoré, Saidou Simporé, Soumaïla Ouattara, les entraîneurs Kamou Malo et Alain Nana ont été déclarés positifs au Covid-19.

Les Burkinabè, avec à leur tête, le Capitaine des Étalons Bertrand Traoré et la Fédération burkinabè de football (FBF) crient au scandale et exigent la reprise des tests Covid-19 de façon transparente. Concernant ce sujet, la majeure partie des supporters que nous avons rencontrés soutiennent que cela ne changera rien dans la physionomie du match.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page