Burkina Faso : Arrestation du lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana

Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana a été mis aux arrêts le 10 janvier 2022, selon plusieurs médias dont Jeune Afrique. Depuis des mois, les autorités burkinabè redoutaient que le contexte sécuritaire ne pousse certains officiers à tenter un coup de force. Le Parquet militaire a d’ailleurs informé dans l’après-midi de ce 11 janvier 2022 que huit militaires ont été interpellés dans le cadre d’un projet de déstabilisation des institutions de la République que projetait un groupe de militaires. 

La suite après cette publicité

« Y a-t-il eu une tentative de coup d’État au Burkina ? »,  s’interroge « Jeune Afrique », avant d’indiquer que selon ses informations, le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana a été mis aux arrêts par la gendarmerie, le lundi 10 janvier 2022.

Jusqu’ici Chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando, Emmanuel Zoungrana officiait également en tant que commandant du secteur ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord. Dans le passé, il a aussi dirigé le 25e régiment parachutiste commando, basé à Bobo-Dioulasso.

Selon plusieurs sources sécuritaires jointes par Jeune Afrique, le lieutenant-colonel Zoungrana est soupçonné d’avoir fomenté une tentative de putsch. Plusieurs autres militaires auraient été interpellés, toujours selon JA.

Dans la matinée de ce 11 janvier 2022, plusieurs sources faisaient cas de l’arrestation de l’officier militaire. Le Parquet militaire a d’ailleurs informé dans l’après-midi de ce 11 janvier 2022 que huit militaires ont été interpellés dans le cadre d’un projet de déstabilisation des institutions de la République que projetait un groupe de militaires.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page