Scandales à la CAN 2021 : Aucune autre institution de football n’est parfaite !

Au lendemain de la bourde commise par l’arbitre zambien Janny Sikazwe lors du match opposant le Mali à la Tunisie, beaucoup de langues se sont mêlées pour critiquer le football africain oubliant que l’Afrique n’était pas le premier continent à en commettre. 

La suite après cette publicité

L’Afrique a été moquée sur les réseaux sociaux après le fameux épisode de l’arbitre zambien Janny Sikazwe qui a sifflé la fin du match entre la Tunisie et le Mali, comptant pour la 1re journée du Groupe « » en Coupe d’Afrique des Nations (CAN), avant l’écoulement du temps réglementaire.

D’ailleurs, comme par « suivisme », sur les réseaux sociaux, plusieurs Africains se sont joints à la « fête » et ne se sont pas gênés de dénigrer leur continent.

Cependant, certaines figures se sont quand même révoltées, pointant du doit des manquements constatés sur d’autres pelouses loin de l’Afrique.

En effet, l’on se souvient au mois de décembre 2021, le scandale engendré par les tirages au sort de l’UEFA qui se sont soldés par une reprise systématique, aux yeux du monde.

Aussi, en avril 2021, l’arbitre du match opposant Séville à Grenade, en championnat d’Espagne, a dû rappeler les joueurs des deux équipes, partis aux vestiaires, pour les faire disputer une minute oubliée dans le temps supplémentaire.

Même si pour le cas de l’Afrique, le match n’a pas été rejoué, le point à noter est qu’il a été appelé sur la pelouse les deux équipes pour jouer les minutes restantes et c’était sans compter sur la « colère » des Tunisiens.

Certes, tout n’est pas au beau fixe dans cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, mais il faut faire la part des choses et ne pas partir vers une stigmatisation constante sur l’Afrique et son football car aucune institution de football dans le monde n’a jamais été parfaite…

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page