Burkina Faso : Les Etats-Unis appellent à revenir à un gouvernement dirigé par des civils

Ceci est un communiqué du Département d’État des États-Unis, Bureau du porte-parole sur la situation au Burkina Faso.

Le 24 janvier 2022

La suite après cette publicité

Communiqué de presse

Les États-Unis sont profondément préoccupés par les événements au Burkina Faso. Nous notons que des responsables militaires ont affirmé avoir dissout le gouvernement et l’Assemblée nationale et suspendu la constitution.

Nous sommes également profondément préoccupés par des informations faisant état de la détention, le 23 janvier, du président du Burkina Faso, Roch Marc Kaboré, par des forces armées burkinabè. Nous condamnons ces actes et appelons les responsables à désamorcer la situation, à empêcher que le président Kaboré et tout autre membre de son gouvernement en détention ne soient blessés et à revenir à un gouvernement dirigé par des civils et à l’ordre constitutionnel.

Nous reconnaissons l’énorme pression exercée sur la société burkinabè et les forces de sécurité par Daech et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, mais exhortons les responsables militaires à prendre du recul, à retourner dans leurs casernes et à répondre à leurs préoccupations par le dialogue.

Les États-Unis surveillent de près cette situation fluide, et nous appelons à la retenue de tous les acteurs pendant que nous procédons à un examen attentif des événements sur le terrain en vue d’évaluer tout impact potentiel sur notre assistance.

Communiqué de presse - Département d'Etat des Etats-Unis d'Amérique
Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page