Coup d’État : Le RPD appelle au calme et à l’union autour du MPSR pour une transition rapide réussie

L’aggravation de la crise sécuritaire et les tensions politiques à répétions qui perduraient depuis quelques mois ont connu leur épilogue le 24 Janvier 2022 par la prise du pouvoir par le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration (MPSR).

La suite après cette publicité

Le Rassemblement Patriotique pour le Développement (RPD), attaché aux valeurs démocratiques et à l’Etat de droit, a constaté à son corps défendant, l’enlisement de la situation sécuritaire, le pourrissement du climat socio-politique et l’atteinte aux libertés publiques.

Bien que récemment créé, le RPD à travers ses déclarations publiques a lancé des appels en vue d’un sursaut patriotique pour combattre le terrorisme, instaurer un véritable dialogue national inclusif qui va au-delà des cadres formels institutionnels, pour créer une synergie entre tous les Burkinabè quelles que soient leurs diversités, afin de trouver un consensus engageant toutes les filles et tous les fils de la nation pour combattre les forces du mal par la mise en place d’un gouvernement resserré mais d’ union, capable de créer un sursaut national pour relever les défis du pays.

  • Constatant la destitution du Chef de l’Etat, la dissolution du Parlement et du Gouvernement par le MPSR qui met fin à l’expérience démocratique de notre pays depuis le 24 janvier ;
  • Prenant en compte la substance de la déclaration de prise du pouvoir du MPSR dans laquelle des garanties et des gages de bonne foi sont proclamés pour mettre un terme au délitement de l’Etat menacé par les avancées du terrorisme sur l’ensemble du territoire, les menaces qui pèsent sur la cohésion sociale et l’unité nationale ;
  • Prenant en compte la parole d’honneur des jeunes officiers qui s’engagent à proposer dans un délai raisonnable, après consultation des forces vives de la Nation ; un calendrier de retour à un ordre constitutionnel accepté de tous ;
  • Conscient qu’il faut absolument préserver les intérêts supérieurs de la Nation afin d’éviter le chaos politique, économique et social ;

Le RPD prend acte de la proclamation du 24 janvier 2022, exprime sa disponibilité à accompagner le MPSR dans la mise en œuvre de son orientation politique fondée sur la sauvegarde des intérêts supérieurs du peuple burkinabè, la restauration de l’Etat, de son autorité et de son rayonnement ainsi que de retour à une vie constitutionnelle respectant les standards démocratiques internationaux. 

Le RPD, dans l’attente de fournir au MPSR un document plus fourni, propose les grandes lignes d’un schéma de sortie de crises suivant, dont l’exécution ne devrait pas excéder 24 mois :

  • La convocation des assises nationales pour adopter une charte de la période de transition où les rôles de chacun des acteurs majeurs sera défini et lesquelles concertations devraient intervenir dans les meilleurs délais.
  • La transformation du MPSR comme l’organe dirigeant, de contrôle et de veille de la Toutes choses qui nous éviteraient la création d’organes législatifs ou de consultations dont l’expérience nous montre qu’elles sont budgétivores, bureaucratiques et même pouvant bloquer le processus ;
  • La mise en place d’un exécutif restreint mais ouvert et composé d’hommes et de femmes intègres et compétents qui ne seront pas éligibles aux futures élections. Le gouvernement devrait être dirigé par un Premier Ministre civil aux pouvoirs renforcés soumis à l’autorité du Président du MPSR. Le gouvernement légiféra par ordonnance ;
  • La refondation et la rationalisation des institutions pour les adapter aux enjeux du futur ;
  • Une politique de défense innovante, inventive, adaptée et à caractère populaire pour la libération totale du territoire dans les meilleurs délais ;
  • Une politique d’urgence humanitaire clairement définie et les moyens adéquats à déployer pour les personnes déplacées avant le début de l’hivernage ;
  • La mise en œuvre des politiques de lutte contre la corruption et la fraude par le renforcement des mécanismes d’intervention et les moyens d’action de l’ASCE/LC en vue d’instaurer rapidement une gouvernance vertueuse et intègre du sommet à la
  • La garantie des libertés publiques et notamment des libertés électroniques ;
  • Le retour de toutes les personnes exilées ;
  • Le parachèvement du processus de la Réconciliation nationale,
  • Une amnistie pour les membres du MPSR.

Le BEN du RPD invite les burkinabé au-delà de ce qu’ils peuvent ressentir, au calme et à l’union autour du MPSR pour une transition rapide réussie et créant les nouvelles bases de notre vivre-ensemble. C’est pourquoi, nous appelons à un véritable sursaut patriotique, pour mettre en avant les intérêts supérieurs de la Nation pour donner cette fois-ci une chance à la transition qui débouchera sur une nouvelle ère démocratique et de développement durable. Sachions nous élever au-dessus de nos rancœurs, nos haines et de nos préjugés pour reconstruire une société de solidarité et de fraternité.

Chaque peuple a son histoire. Mais tous les peuples ont le devoir de construire l’avenir dans l’unité pour les générations futures.

Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

 RPD S’UNIR POUR BATIR !                   

Ouagadougou le 25 Janvier 2022

 Pour Le Bureau Exécutif National

Dr Beyon Luc Adolphe TIAO

Grand officier de l’ordre de l’Etalon

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page