SOS pour Djibo !

Ceci est un écrit de Newton Ahmed Barry, journaliste et ancien président de la CENI, adressé au président du Faso, le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba

Il y a une tragédie qui se prépare pour ce soir même à Djibo. Les djihadistes après avoir, toute la journée d’hier jeudi 17 février, bloqué la ville pour défier la junte d’avoir dit qu’elle a neutralisé des centaines terroristes, s’apprêtent ce soir, l’ultimatum indique 16h, après la prière de ASR, à faire un massacre.
Sur place à Djibo, c’est vraiment le désarroi total. Certaines personnes ressources de la ville, souhaitent avoir mandat de la junte pour entamer des pourparlers avec les djihadistes. Cette sollicitation attend une suite qui n’est pas encore parvenue.
Damiba, il faut sauver Djibo !!!
Plus globalement, ce qui inquiète c’est la continuité de ce qui avait prévalu sous Roch. Les populations crient secours, personne ne vient. Peut-être que la junte se réorganise pour mieux faire face.
Probablement qu’elle a besoin de temps. Mais ceux dont les gorges vont être incessamment tranchées espèrent bien, qu’en attendant l’arrivée de la bonne stratégie, des mesures conservatoires soient prises pour les sauver.
Gouverner, c’est maintenant et demain ! S’il n’y a pas aujourd’hui, demain n’existera pas pour des milliers de Burkinabé.
Que faire en attendant que la nouvelle stratégie ou le nouveau dispositif offensif se mette en place ? Regardez les populations mourir ? Les villes dévastées ?
En extrême urgence :
Il faut sauver Djibo
– Sauver Titao
– Sauver Mansila.
Depuis des mois maintenant et loin de nos yeux un drame s’y perpétue. Cette ville n’a plus de vivre. Les vieilles personnes, les enfants et les femmes en enceintes meurent. La ville est encerclée par les djihadistes. Personne ne rentre, personne ne sort. Il est extrêmement urgent de réaliser un corridor sécurisé pour permettre aux habitants de s’extraire de cet enfer, à défaut de pouvoir organiser le ravitaillement de la ville. Si au moins nos hélico aussi pouvaient servir à ça!
Il faut montrer que ça a changé. Que l’écho des cris de détresse des populations ne continue pas à aller mourir dans le désert de l’indifférence des autorités. Il faut que le MPSR montre qu’il n’est pas le MPP. Que Damiba n’est pas Roch ! Que le pouvoir militaire n’est pas kif kif bourricot que le pouvoir des civils.
C’est hyper urgent !
Il faut que la bonne stratégie offensive militaire, annoncée, arrive au moment où les gens sont encore vivants !
Allah aide, ceux qui s’aident !
NAB
Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page