Guinée : Les anciens présidents de l’Assemblée nationale et de la CENI arrêtés

Guinée – L’ancien président de l’Assemblée nationale Amadou Damaro Camara et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Louncény Camara, ont été inculpés et mis aux arrêts dans la capitale Conakry. 

La suite après cette publicité

L’ancien président du Parlement Amadou Damaro Camara est accusé d’avoir détourné les deniers publics alors qu’il était en fonction à l’Assemblée nationale d’Avril 2020 au 5 septembre 2021. Plusieurs autres affaires s’entremêlent mais le plus croustillant reste la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. La bagatelle somme de 15 milliards de Francs Guinéens dédiée à la construction de cette édifice avait été détournée en grande partie.

L’ex-président de l’Assemblée nationale Amadou Damaro Camara, l’ancien député Lounceny Camara et l’ancien questeur de l’Assemblée Michel Kamano ont été entendus à plusieurs reprises par la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale, qui a mené l’enquête préliminaire.

En milieu d’après-midi du mercredi 27 Avril 2022, ils ont été déférés devant la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief) où ils ont été l’objet d’un interrogatoire jusqu’à 1h du matin. Ils ont finalement été inculpés pour des faits de détournement de deniers publics, corruption, malversation dans la passation de marché publics, enrichissement illicite et conflits d’intérêt. L’ancien quêteur Michel Kamano a pu recouvrir la liberté mais reste sous contrôle judiciaire.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page