Musique : Quand Marie Gayeri explose la mythique salle Koamba Lankoandé du CENASA

Le samedi 30 avril 2022, la somptueuse salle Koamba Lankoandé a vibré au rythme du giga concert d’une icône de la musique traditionnelle burkinabè, Marie Gayeri. Un véritable tremplin musical qui a allié deux styles musicaux.  

La suite après cette publicité

Dans la soirée du samedi 30 avril 2022, nombreux, ils étaient à effectuer le déplacement du côté de la salle Koamba Lankoandé du CENASA pour prendre part au concert de la reine à la voix électrique, Marie Gayeri.

Vous le savez, elle fait partie des artistes de l’ancienne génération qui ne cessent de brandir les couleurs de la musique burkinabè partout où elle passe.

Avec sa voix percutante et suave, elle laisse de nombreuses personnes insensibles à chaque fois qu’elle touche son micro. Une fois de plus elle l’a démontré avec brio.

Prévu pour 19 heures, c’est finalement à 20h30 que le show va commencer. Les artistes en Guest star vont lever le rideau. La belle et la pétillante Mariah Bissongo va assurer un show de « ouf » aux spectateurs. Chacun mesurait déjà la dimension de la soirée.

Quelque temps après, soit à 21h 25, celle pour qui les mélomanes se sont déplacés des quatre coins de la ville venait de faire son apparition, sous des applaudissements bien nourris de ses fans.

Du live, elle en a servi à ses mélomanes. D’une voix percutante et suave elle a donné des frissons à ses fanatiques qui ont été au rendez-vous. Un symbole de conquête, c’est sur  ce ton qu’est placé ce concert à en croire Marie Gayeri.

« Il y a eu une bonne mobilisation »

« J’ai choisi de faire ce concert à la salle Koamba Lankoandé du CENASA. C’est le nom d’un gourmantché, et depuis, aucun artiste gourmantché n’a osé faire un concert dans cette mythique salle. C’est pourquoi j’ai décidé de faire le premier pas », a révélé Marie Gayeri. 

« Pooré », est son titre en collaboration avec Frère Malkom, un des ténors du rap burkinabè. Pour apporter son soutien à sa consœur.  Aussi, pour faire vibrer à nouveau leur collaboration, l’ex membre du duo Faso Kombat a partagé la scène avec Marie Gayeri.

« J’ai été invité pour participer au concert. Vu qu’on a fait une collaboration ensemble sur l’album de Marie Gayeri qui a marqué aussi les esprits, c’était nécessaire quand même pour ceux qui ont apprécié le morceau de profiter de ce morceau, d’où ma présence ici. 

Je suis content qu’il y ait eu ce concert, un très bon concert. Il y a eu une bonne mobilisation. Avec le carême, ce n’était pas sûr qu’il y ait du monde mais Dieu merci, y a du monde qui est sorti, ça été une belle soirée », a témoigné l’auteur du hit à succès, « Boin tae zenna ».

« Un spectacle très riche »

« Un spectacle très riche », des propos de Abdoul Karim, mélomane. A la sortie de ce concert, il repart bien satisfait. « Ce soir, j’ai assisté à un spectacle très riche. Marie Gayeri est une artiste que j’apprécie beaucoup donc quand j’ai su qu’elle organisait son concert aujourd’hui, je n’ai pas hésité à venir, je ne regrette pas d’être venu », s’exprime Abdoul, venu avec sa petite famille.

Du beau spectacle, ce n’est pas ce qui a manqué à cette soirée. Sur une même scène, deux genres musicaux se sont exprimés, en l’occurrence la musique traditionnelle et celle moderne. Un véritable tremplin musical.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page