Production cotonnière 2022/2023 : Le Burkina Faso vise la 3e place en Afrique

L’Association Interprofessionnelle du Coton du Burkina (AICB) a fait le bilan de la campagne cotonnière 2021/2022, et à l’occasion, proposé des perspectives pour la campagne 2022/2023, ce jeudi 12 mai 2022, à Ouagadougou. Il est ressorti de ce bilan une augmentation record de 30 F CFA soit 11% par rapport à la campagne précédente du prix du coton et une prévision de 700 000 tonnes de coton graine conventionnel et 2 500 tonnes de coton biologique et équitable.  

La suite après cette publicité

A l’issue de son Assemblée Générale tenue le mercredi 11 mai 2022, l’Association Interprofessionnelle du Coton du Burkina (AICB) a procédé au bilan de la campagne cotonnière écoulée et a mis sur la table des perspectives pour celle à venir notamment 2022/2023, ce jeudi 12 mai 2022.

Au compte de la campagne 2021/2022 l’association note une augmentation de 12% du prix du coton graine et un maintien du prix des cessions des intrants dits essentiels et cela malgré des difficultés relevées par les données de l’AICB.

De ces difficultés, le secrétaire général de l’AICB, Nikiebo N’Kambi, a cité entre autres la raréfaction de la main d’œuvre, la dégradation de la situation sécuritaire, les difficultés de mise en place des intrants, la réticence par endroit des producteurs à réceptionner les semences traitées, les aléas climatiques, etc.

Nonobstant ces situations dites déplorables, l’AICB a enregistré, courant la campagne 2021/2022, une augmentation de 5% de la production du coton graine de qualité, même si les rendements ont quant à eux reculé en moyenne de 2%.

Pour le coton biologique et équitable l’augmentation de la production, selon les chiffres est de 20% pour cette campagne, une amélioration dédiée aux multiples soutiens gouvernementaux à hauteur de 12, 7 milliards de FCFA et grâce à la contribution des membres, à écouter le secrétaire générale de l’AICB.

Au compte de la campagne 2022/2023, afin de se préparer aux éventuelles surprises, a dit  N’Kambie, l’AICB a pris des décisions pour poursuivre avec les acquis du secteur.

Comme décisions, il a énuméré la fixation des prix des intrants pour la culture du coton conventionnel, le prix qui sera de 300 F CFA le coton graine de premier choix et 275 F CFA  le deuxième choix avec une prévision de 700 000 tonnes de coton graine conventionnel et 2 500 tonnes de coton biologique et équitable comme production. 

Le secrétaire générale de l’AICB, Nikiebo N’Kambi à gauche de la photo

« Ce niveau de prix d’achat du coton graine représente une hausse de 30F/kg, soit 11% par rapport à la campagne précédente. C’est aussi un prix historique car c’est la première fois que nous atteignons un tel niveau de prix d’achat planché au Burkina. Et si les prévisions sont atteintes, le Burkina pourrait retrouver la 3ème place en Afrique », a conclu Nikiebo N’Kambi.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page