Sommet de la CEDEAO le 4 juin : Le Burkina Faso, le Mali et la Guinée à l’ordre du jour

Un sommet extraordinaire de la CEDEAO se tiendra le 4 juin 2022 à Accra, la capitale ghanéenne alors que ce pays exerce la présidence tournante de l’organisation sous-régionale. Les situations au Mali, au Burkina Faso et en Guinée seront notamment au centre des discussions.

La suite après cette publicité

Le Mali est depuis maintenant quatre (4) mois sous les sanctions économiques et financières imposées par la Cédéao aux fins de contraindre les autorités maliennes de la transition à organiser le plutôt possible les élections dans le pays.

Depuis une dizaine de jours, certaines sources politiques et diplomatiques évoquent une possibilité de compromis sur une prolongation de la transition. « Les avancées sont significatives et les perspectives sont bonnes, assure un acteur central des négociations en cours, mais il est encore trop tôt pour s’avancer. » Au pouvoir depuis le Coup d’État militaire d’août 2020, il y a un an et neuf mois, les autorités maliennes de transition voulaient rester encore deux ans de plus. « Ils sont prêts à descendre », assure une source évoquée par RFI.

Ces dernières semaines, les visites officielles, discrètes ou secrètes, se sont multipliées à Bamako, Mali, et dans les capitales de la sous-région. Le président du Togo Faure Gnassingbé, notamment, à la demande des autorités maliennes de transition, met les petits plats dans les grands pour plaider leur cause auprès des chefs d’État de la sous-région.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page