Des acteurs culturels natifs du mois de mai font un don au CHU Yalgado

Des artistes et acteurs culturels nés en mai ont célébré leur mois de naissance à travers un don, à la maternité du CHU Yalgado Ouédraogo, ce mardi 31 mai 2022. Ce don, d’une valeur d’environ 600 000 F CFA est composé de couches, du savon, du détergent, des habits, et des torchons, en gros, des accessoires pour la vaisselle et la toilette des nouveau-nés.

La suite après cette publicité

Chaque année des artistes, des animateurs, des choristes, etc., en d’autres mots, des acteurs culturels tous nés en mai, se retrouvent pour fêter ce mois ensemble. Cette année pour le fêter « utile »,  cette commémoration s’est déroulée à travers un don de matériels à leurs « jumeaux », en l’occurrence aux nouveau-nés du mois, à l’hôpital Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou.

Il s’est agi de couches, du savon, des détergents et vêtements constitués dans un même lot,  le tout d’une valeur d’environ 600 000 F CFA. Pour Françoise Sedego, membre du groupe, le choix a été porté sur le CHU Yalgado de par sa capacité à recevoir un bon nombre de nouveau-nés.

«  Ici, on peut dire que c’est la plus grande maternité du Burkina Faso, donc on savait que nous allons trouver beaucoup de bébés. Donc aujourd’hui, nous avons rendu 60 bébés et maman contents par ce geste », a-t-elle indiqué.

Ce groupe d’acteurs culturels, au nombre de 92 ont reçu ce pari grâce à une collecte de fonds lancée toujours selon les dires de Françoise Sedego. « On s’est dit pourquoi pas créer un groupe et au fur et à mesure, on coptait les gens et on leur expliquait l’idée. Tout le monde de ce mois a participé et voilà où nous en sommes aujourd’hui », a-t-elle indiqué.

Une initiative saluée à sa juste valeur par le responsable de la salle d’accouchement Ousmane Garané de par la justesse du geste comme il l’a su bien précisé.

 Françoise Sedego membre du groupe

« C’est une association qui travaille vraiment pour les nouveau-nés. Ce geste témoigne qu’elle œuvre pour le bien-être des nouveau-nés. Nous somme très contents, et je les remercie de la part du chef de département et le coordinateur qui sont empêchés. C’est un très bon exemple et nous invitons les autres associations à emboîter le pas », a salué Ousmane Garané.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page