10e anniversaire de l’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina : Des recommandations à l’endroit du gouvernement

Une délégation de l’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso conduite par son président Maxime Somda, a été reçue en audience ce lundi 27 juin 2022 par le Premier ministre, Albert Ouédraogo. Il s’est agi, des dires des hôtes du jour, de venir rendre compte des décisions finales prises à l’occasion de la célébration de leur 10e anniversaire. 

La suite après cette publicité
Maxime Somda
Maxime Somda, président de l’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina (avec le bonnet).

Du 23 au 25 juin 2022, des dires de Maxime Somda, président de l’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso, l’Ordre a célébré son 10e anniversaire. A cette occasion, a-t-il poursuivi, le Premier ministre, Albert Ouédraogo a été désigné haut patron, et était censé rencontrer une délégation de l’Ordre. Malheureusement, a-t-il regretté, pour des contraintes de calendrier, la visite a été reportée à aujourd’hui.

« L’objet c’était de venir lui rendre compte des travaux pendant ces trois jours de célébration où nous avons eu beaucoup de communications sur le thème ‘’l’exercice de la profession d’ingénieur en génie civil au Burkina Faso : enjeux et défis’’ », a-t-il indiqué, faisant de même savoir qu’au sortir desdits travaux, ont été formulées à l’endroit du gouvernement, des recommandations et ont été prises, des résolutions à l’interne (de l’Ordre, ndlr).

Quid des recommandations ?

Selon le président de l’Ordre des ingénieurs en génie civil du Burkina Faso, les principales recommandations sont de deux niveaux. « Il y a d’abord qu’au niveau de l’Etat, il faut valoriser la profession d’ingénieur en génie civil en particulier et la profession et les métiers du génie en général », a-t-il dit.

Cela, « parce que le système LMD (Licence, Master, Doctorat, ndlr) adopté par l’Etat pour la formation au niveau supérieur fait que c’est incompatible avec la formation des ingénieurs. Parce que le système de formation ingénieur n’est pas le même que le système de formation du système LMD », a expliqué Maxime Somda.

L’autre recommandation à l’endroit du gouvernement, si l’on s’en tient au propos de M. Somda, est relative à l’importation de matériaux de base pour la construction. « On importe beaucoup de matériaux de base pour concevoir le ciment.

Il se trouve qu’au Burkina, on a des matériaux locaux (La pierre taillée, les matériaux argileux qu’on peut cuire ou compresser pour sortir des briques) qui peuvent servir à construire… Nous avons demandé qu’on fasse la promotion des matériaux locaux de construction dans notre pays », a-t-il réitéré.

Le Premier ministre, à en croire le président de l’Ordre, a eu une oreille attentive à toutes leurs recommandations. « Toutes ces recommandations, le Premier ministre les a bien acceptées et entend réfléchir et trouver des solutions », a-t-il confié.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page