Entreprenariat : La CONFEJES se penche sur des projets de jeunes africains à Ouaga

Comité technique de suivi et d’orientation, du programme de promotion de l’entrepreneuriat des Jeunes de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES). L’objectif est d’évaluer, choisir et financer des projets de jeunes de l’espace francophone.

La suite après cette publicité
Pendant une semaine, le comité technique va se pencher sur des projets de jeunes.

Analyser, sélectionner les plans d’affaires des jeunes promoteurs sous de l’espace francophone. Tel est le but de la rencontre du comité technique de sélection et d’orientation de la CONFEJES.

« La problématique de l’emploi des jeunes occupe une place prépondérante dans les actions de développement de la plupart des pays du monde. En dépit des efforts des gouvernements dans la recherche des moyens pour la réduction du chômage, il continue de prendre de l’ampleur », a relevé le ministère des sports de la jeunesse et de l’emploi Abdoul Wabou Drabo à l’ouverture de cette rencontre.

Les experts des différents pays membres sont aussi à Ouaga.

Ainsi, cette rencontre de la CONFEJES à Ouagadougou tombe bien. Des projets de jeunes de pays membres de cette organisation seront en compétition pour bénéficier de financements. Près de 150 dossiers seront épluchés au cours de cette rencontre qui s’étend jusqu’au vendredi 29 juillet prochain.

Aider les jeunes entrepreneurs

Alain Vehaagen préside le comité technique et d’orientation du programme de promotion de l’entreprenariat de la CONFJES. Il a d’abord rappelé le processus de sélection des dossiers. « La sélection se fait au niveau national;  les dix dossiers burkinabè ont été sélectionnés parmi des centaines. (…) nous avons le rôle plus ingrat. L’enveloppe ne permet pas de financer tous les dossiers. Nous allons essayer de faire bénéficier chaque projet parmi les dix premiers de chaque pays. Puisque l’enveloppe est très petite, notre travail va être de réduire l’ampleur de chaque projet ». Il précise également : « Par exemple, quelqu’un qui veut se lancer dans l’embouche bovine et qui a prévu dix vaches on va voir si on peut réduire à cinq vaches. Mais nous savons que la personne aura forcément besoin d’un abreuvoir ».

Créer des entreprises

Chaque projet sera financé  à hauteur de trois millions de francs CFA maximum. Il ne s’agit pas de prêt. « Ce sont des subventions que octroyons aux jeunes pour qu’ils puissent créer de petites entreprises et pourquoi pas de grandes entreprises demain », a insisté la secrétaire générale de la CONFEJES Louisette-Renée Thobi Etame-Ndedi.

La secretaire générale de la CONFJES va présider une conférence sur l’éducation physique et sportive.

En marge de la réunion CTSO, se tiendra une conférence internationale sur le thème : « la relance de l’enseignement de l’éducation physique et sportive dans les différents ordres d’enseignement des États et Gouvernements membres de la CONFEJES : États des lieux et perspectives ».

Cette conférence réunira les différents acteurs de l’éducation et permettra de faire une analyse diagnostique de la pratique de l’éducation physique et sportive dans les différents ordres de l’enseignement et de dégager les défis à relever.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page