Inondations à Ouagadougou  : « Après le passage de la pluie, j’ai tout perdu » (Halidou Ouédraogo)

Les pluies diluviennes du 03 août 2022 ont causé des dégâts au sein des ménages à Ouagadougou. Les quartiers de Wemtenga et zone 1 de la ville ont le plus subi la furie des eaux. Les ministres en charge de l’habitat, Boukary Savadogo et celui en charge de l’action humanitaire, Lazare Zoungrana ont effectué des visites de terrain sur les lieux pour constater l’ampleur des dégâts et soutenir les ménages sinistrés.

La suite après cette publicité

Ce sont des maisons complètement vidées de leurs meubles, matériels de couchage, bref, de tout leur contenu qu’il a été donné aux ministres de constater dans les cour visitées.

« Après le passage de la pluie, j’ai tout perdu. Je n’ai rien récupéré de ma maison. Télé, meubles, chaussures, l’eau a tout gâté. Même des animaux que je gardais dans l’enclos sont morts », indique dans le désarroi Halidou Ouédraogo, habitant du quartier Zone 1. « Le niveau de l’eau est monté jusqu’à un mètre dans nos concessions. L’eau a tout endommagé », nous relate-il.

Les meubles de Halidou Ouédraogo après le passage de la pluie

C’est le même son de cloche chez la famille Kientéga dans le même quartier. « L’eau a tout inondé ici. Nous n’avions jamais vu ça depuis que nous sommes dans ce quartier. L’eau remontait du sol dans nos maisons », a décrit dame Kientéga.

Le gouvernement encourage les sinistrés

On pouvait constater que ses familles sont partagées entre colère et désarroi. Mais face à cette colère, les ministres en charge de l’action sociale et de l’urbanisme apportent le soutien du gouvernement.

« Nous avons vu les dégâts causés par les pluies d’hier dans la presse et les réseaux sociaux. Nous avons été mandatés par le Premier ministre qui nous a instruits de venir constater l’ampleur des dégâts et vous apporter notre soutien », a dit Lazare Zoungrana à la famille de Halidou Ouédraogo. Selon le ministre, « il était tout à fait normal et indiqué que le gouvernement vienne voir quelle était l’ampleur des dégâts, quel est le moral des populations affectées et voir qu’est-ce qui a causé une telle situation ».

Ainsi, après son constat, le ministre Lazare Zoungrana tire ses conclusions : « nous avons vraiment constaté qu’il y a eu des dégâts. Nous avons encouragé les familles concernées. Mais, nous avons aussi constaté que les responsabilités sont partagées. Il y a des responsabilités dues à la réalisation de certaines infrastructures, mais aussi, il y a une responsabilité liée aux ordures qui sont venues boucher le passage des eaux. »

Les membres du gouvernement au domicile de Halidou Ouédraogo

Pour le moins que l’on puisse dire c’est que ce sont des populations sont satisfaites de la démarche du gouvernement.

« Le fait que vous vous êtes déplacés, venir nous voir, cela apaise nos cœurs » a fait savoir  Halidou Ouédraogo, habitant du quartier Zone 1 aux représentants du gouvernement. Pour lui, la cause de leur malheur, c’est la reconstruction de la route qui joint l’échangeur de Ouaga 2000 à l’échangeur de l’Est en passant par la Maison de la femme.

À hauteur de la Maison de la femme, « ils ont supprimé des ponts pour n’en construire qu’un avec la nouvelle voie. Nous avons attiré l’attention des ingénieurs sur le risque d’inondation que cela pouvait causer, mais ils ne nous ont pas écoutés », déplore-t-il.

Le ministre en charge de l’urbanisme, Boukary Savadogo sur la question promet rendre compte au gouvernement afin qu’il mandate les services techniques pour trouver une solution dans les meilleurs délais de concert avec les populations.

Hamadou Joseph OUEDRAOGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page