Les acteurs de l’inclusion financière du Centre-Ouest cogitent à Koudougou

Le Cadre régional de concertation des acteurs de l’inclusion financière (CRC-IF) de la région du Centre-ouest s’est réuni en session le mardi 13 septembre 2022 à Koudougou. Les échangent ont tourné autour du thème « Problématique de l’accès aux produits et services financiers dans le contexte sécuritaire actuel ».

La suite après cette publicité

L’intérêt pour l’inclusion financière au Burkina Faso découle de la certitude qu’elle représente un levier important du développement. Pour ce faire, de grands défis restent à relever pour améliorer l’accès des populations aux services financiers, notamment de base.

Le Cadre régional de concertation des acteurs de l’inclusion financière (CRC-IF) de la région du Centre-ouest s’est ainsi réuni en session le 13 septembre 2022 à Koudougou autour du thème « Problématique de l’accès aux produits et services financiers dans le contexte sécuritaire actuel ».

Cette rencontre vise non seulement à échanger sur les préoccupations et créer une synergie d’action en vue de renforcer la résilience des populations, mais aussi à créer des synergies d’actions pour contribuer au renforcement du processus de mise en œuvre de la stratégie nationale de la finance inclusive.

Le gouverneur de la région du Centre-ouest, Boubacar Nouhoun Traoré

En sa qualité de président du CRC-IF, le gouverneur de la région du Centre-ouest, Boubacar Nouhoun Traoré, a indiqué que le contexte sécuritaire est une des causes de la faiblesse du taux de bancarisation de la population. Selon lui, cette situation peut avoir des effets négatifs sur l’environnement financier et imposer de nouveaux défis en matière d’inclusion financière dans le pays.

« Cette insécurité produit également des conséquences sur l’offre de services à travers la fermeture de plusieurs points de services, la destruction d’infrastructures de soutien. Ce qui favorise un recul en matière d’accès et d’utilisation des produits et services financiers par les populations, notamment les acteurs du monde rural, les femmes, les jeunes, les petites et moyennes entreprises », a-t-il déclaré.

Le SP-PIF, Lin Hien

Cette session se tient avec l’appui du Secrétariat permanent de la promotion de l’inclusion financière (SP-PIF) et du Fonds d’équipement des Nations-Unies (UNCDF). Revenant sur l’importance de l’inclusion financière, le SP-PIF, Lin Hien, a relevé qu’elle contribue fortement à la création de la valeur ajoutée et de l’emploi, à la croissance et à la répartition des richesses.

Il  a, de ce fait, témoigné sa gratitude au gouverneur de la région du Centre-ouest pour son engagement personnel, sa disponibilité et surtout pour ses orientations dans la formalisation des cadres de concertations.

Il s’est dit disposé, à travers le PIF, à accompagner les CRC-IF dans l’atteinte de leurs objectifs à travers, entre autres, la création de synergies d’actions, de partenariats, l’innovation et la concertation pour assurer une meilleure disponibilité du financement, l’amélioration des options de couverture des risques et le renforcement de la supervision et de la règlementation.

Will SAGBE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page