Perkoa : Le Directeur de la mine condamné à 24 mois avec sursis et 2 millions d’amende

Le Directeur de la mine de zinc de Perkoa, Hein Frey, a été déclaré par le Tribunal de grande instance (TGI) de Koudougou, ce mercredi 14 septembre 2022, coupable d’homicide involontaire. Il a été condamné à 24 mois de prison avec sursis et une amende de 2 millions FCFA. 

La suite après cette publicité

Le procès suite à la plainte des parents des six victimes burkinabè déposée le 28 avril 2022 contre X pour « tentative d’homicide involontaire, mise en danger de la vie d’autrui et non-assistance à personne en danger », débuté le 24 août, vient de livrer ses premiers verdicts. Deux personnes sont poursuivies dans cette affaire.

Hein Frey, Directeur général de la société Nantou Mining, est poursuivi pour « exercice d’activités d’exploitation minière illégales, non-respect de la règlementation relative à la santé au travail et à la sécurité dans les mines, mise en danger de la personne d’autrui, non-assistance à personne en danger et des faits d’homicide involontaire ». Selon nos confrères de Lefaso.net, il a été condamné à 24 mois de prison avec sursis et une amende de 2 millions de FCFA.

Le deuxième accusé Daryl Christensen, le responsable des opérations de Byrne Cut, une société de sous-traitance à la mine de Perkoa, quant à lui, a été déclaré coupable pour complicité d’homicide involontaire et condamné à 12 mois de prison avec sursis et une amende de 1 million de FCFA.

En rappel, le 16 avril 2022, 8 mineurs dont 6 Burkinabè, un Tanzanien et un Zambien avaient disparu dans la mine souterraine de Perkoa dans la province du Sanguié dans le Centre-Ouest suite à des inondations. Après plus de deux mois de recherches, tous les 8 mineurs disparus ont été retrouvés sans vie.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page